Coronavirus: La vie en confinement de certains internationaux camerounais

  • Publié : 25/03/2020 - 16:58 /
  • 27 /
  • 0 Commentaire


Sur le vieux continent, tous les championnats de football sont à l'arrêt excepté celui de la Biélorussie. Les internationaux camerounais évoluant en Ligue 1 sont donc comme leur coéquipiers contraints au confinement et au repos pour endiguer le virus. Comment vivent-ils donc cette période ? 
 
Le capitaine des Lions indomptables, Éric Maxim Choupo-Moting vit plutôt bien cette période de pause. À l'image du collectif du Paris Saint Germain, la star camerounaise observe un confinement chez lui. Et le natif de Hambourg ne s'ennuie surtout pas. Depuis son domicile, il a écrit, il y a une semaine un émouvant message de soutien sur son compte instagram. Il y a quelques jours, il a également relevé le challenge stay at home en gratifiant ses fans de belles jongles. Hier, il a fêté son 31è anniversaire, l'occasion pour lui de profiter de la présence de ses proches et du confort de sa maison. 
 
Stéphane Bahoken, l'offensif angevin profite également bien de la période de pause. En chômage partiel jusqu'à la fin du mois, le camerounais ne se plaint pas du tout de la situation. Récemment, il a affirmé au micro de RMC : « Rester à la maison pendant une semaine ou deux nous donne la chance de nous ressourcer mentalement et physiquement. (…) Jouer en continu est un peu exigeant. Comme je l'ai dit plus tôt, c'est un mal nécessaire». Ce n'est donc pas l'attaquant angevin qui se plaindra de ce repos. 
 
Aurélien Chedjou ne lâche pas du poil de la bête. Bien qu'étant en pause, le joueur d'Amiens continue de s'exercer. Il s'est récemment confie en ces mots : « A 34 ans, si je reste deux jours sans rien faire, j'ai des raideurs de partout. Le grainage, les abdos sont une obligation pour moi ». Eh oui. Repos ou non, un lion reste un lion de toute évidence.