Crédit Image :Afp

CET APRÈS-MIDI À MOSCOU - FRANCE – CROATIE : QUI REMPORTERA LA PLUS BELLE DES FINALES ?

  • 1 Commentaire
Au stade de Loujniki de Moscou on disputera le dernier match de la Coupe du monde 2018. Avec à l’affiche France - Croatie. Deux sélections aux styles différents pour un choc alléchant dès 15heures Gmt.
 FINALE : FRANCE – CROATIE
   15 JUILLET 2018 MOSCOU
Par Moya Dia

32 maillots au top départ, il ne reste que 2 à l’arrivée, la France et la Croatie. Une seule partira avec le trophée à Paris ou à Zagrheb. Pour avoir si bien négociés leur parcours Français et Croates, quelque fois aidés par le ciel, se sont hissés au sommet du pays des tsars. 

La France a débuté son mondial le 16 juin par une victoire étriquée (2-1) au dépend de l’Australie. Cinq jours plus tard, elle assurait sa qualif face au Pérou, battu (1-0) avant de concédé le nul (0-0) le 26 juin devant le Danemark. Sans être étincelant, une victoire (4-3) face à l’Argentine de Leo Messi en huitième de finale accentuait la confiance chez les Bleus en tribunes comme sur la pelouse. En quart, l’Uruguay de Luis Suarez a mordu la poussière (2-0). Les demies, contre son voisin proche a démontré la discipline tactique de Deschamps et l’éfficacité clinique de ces Bleus-là. Les Diables Rouges ont été écartés sur le coup de casque de Varane. Dimanche, place au match le plus important. Celui d’une carrière. C’est certain que le match, cette finale, ne ressemblera pas aux autres rencontres disputées. La preuve, la Croatie, n’est ni l’Argentine, ni l’Uruguay, encore moins la Belgique. 

Eux, les Croates, ont réalisé un parcours sans faute. Tout comme la France, elle débutait son mondial le 16 juin par une victoire (2-0) devant le Nigéria, bis repetita contre l’Argentine, battu (3-0) avec la manière puis elle a confirmé sa suprématie en poule face au Vikings Islandais (2-1). Ainsi débutait un cycle infernal des prolongations pour un accessit en finale. D’abord en huitième contre le Danemark (1-1 ; t.a.b 3-2), ensuite en quart de finale contre la Russie (2-2 ; t.a.b 3-4) enfin en demie finale contre les Anglais battus (1-2 a.p).

La Croatie a donc disputé trois prolongations pour se hisser en finale. Aura-t-elle les ressources physiques pour aller chercher le premier trophée de son histoire en coupe du monde. Bien malin qui saura répondre. Avant les demies, on la croyait crevée, ô que non. Au finale, c’est elle qui a empoché le billet de la finale. 

En arrivant au Stade de Loujniki, l’adversaire de la France aura dans ses jambes, 3 prolongations dont 2 séances de tirs aux buts et un jour de repos en moins. A vue d’œil, les fans Tricolores rêverais d’une Croatie amoindri par l’activité physique dépensée. Pourtant, les hommes de Zlato Dalic doivent leur présence à ce stade de la compétition, à leur mental qui semble être en acier. Rien ne les ébranle. Le Danemark, la Russie et l’Angleterre en savent bien plus. Neuf mois après son arrivée à la tête de la sélection au maillot au damier, Dalic est déjà rentré dans l’histoire en propulsant sa nation en finale. Avec un style de jeu fait de circulation de balle calquée (presque) sur le Barça, forcément, vous êtes emportés tout de suite. Puisque c’est séduisant, surtout avec un Luka Modric à la baguette, c’est fluide, limpide et efficace, avec Mandzukic, Perisic et Brozovic. Derrière, c’est solide, Lovren et Vida constituent une muraille devant Subasic presqu’intraitable sur sa ligne. La tâche est loin d’être facile pour les Bleus. 

Contrairement aux Croates, les Français, s’attèlent d’abord à bien défendre avant de penser à porter l’estocade au moment venu. Les Belges ont longuement décrié cette mode d’emploi française. Eux, les poulains de Deschamps sont à ce niveau grâce à ce procédé. Le jeu chatouillant, ils s’en moquent. L’essentiel pour eux, c’est de gagner.  Dimanche, c’est clair, qu’ils ne changeront pas grand-chose au coup d’envoi. Dans leur yeux, ça scintille une deuxième étoile. Vingt ans après, Griezmann, Mbappé et Pogba ont l’opportunité d’offrir à leur pays une deuxième Coupe du monde. C’est tellement solide cette France de Deschamps sur le banc, que l’idée d’échouer n’effleure même pas l’esprit de bon nombre de supporters Tricolores. La discipline tactique à  l’éfficacité devant les buts est leur marque de fabrique. 

Tout comme la France, personne n’attendais les Croates à ce niveau de la compétition. Le monde du football s’attend de voir une belle et spectaculaire finale. Seulement quelques heures, ou quelques minutes ça dépend de votre position, pour que Monsieur Nestor Pitana, l’arbitre de la rencontre libère les artistes. Que le meilleur gagne et succède à l’Allemagne en Russie. 

 

 

 

Publier un commentaire

Commentaires

  • Koffi Samuel
    2018-07-15 06:57:43
    La Croatie gagne le match