CAN U17 - POUR OU CONTRE LA SORTIE DE FAOUZI LEKJAÀ ?

  • Publié : 29/04/2019 - 00:49 /
  • 259 /
  • 0 Commentaire


Les relations entre le Maroc et le Cameroun se sont détériorées jeudi dernier. Défait par le Cameroun en match de poule de la CAN U-17, le Maroc à travers son président de la Fédération, et vice-président dela CAF, Faouzi Lejaà a remis en doute l’âge réel des Lionceaux Indomptables puis a déversé son venin sur l’instance continentale du foot. Un véritable contraste.

Au cœur du débat, la tricherie sur l’âge. La question qui a toujours été d’actualité dans la sphère du foot africain a pris des proportions délirantes à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN U-17).

Dans une carapace de révolutionnaire, Faouzi Lekjaà s’est doté de crampons nouvelles génération pourtacler la Confédération Africaine de Football (CAF) par ricochet le Cameroun après une défaite des Lionceaux de l’Atlas contre ceux du Cameroun qu’il juge trop « vieux » pour se retrouver à ce tournoi continental « La CAF est incapable d’organiser les tournois de jeunes. On a fait un contrôle échantillonnage. On a détecté des tricheries et on a transgressé les lois (…) la CAF a montré ses limitespour le développement du football. Elle organise des événements et elle excelle dans les décors des tirages au sort. Il faut tout remettre en cause. Il faut appliquer la réglementation. Si on n’a pas le couragede sanctionner deux ou trois équipes et deux ou trois dirigeants tricheurs, on n’y arrivera jamais (…). L’Asie est passée par là, il y a 10 ans, mais elle a réussi à régler ce problème. Je vous dis en tant que vice-président de la CAF que cette dernière est incapable d’organiser un tournoi », a-t-il lâché avant depoursuivre « Il faut trouver des modalités pour mettre fin à ces fraudes. Il faut que la CAF soit capable d’organiser les tournois de jeunes correctement et dans les meilleures conditions. C’est absurde demettre tout l’arge nt dans l’événementiel et de laisser tout le reste, et surtout le football des jeunes ».

En dénonçant cette attitude, le responsable du foot marocain espère des engagements et des décisions solides pour faire changer les choses au niveau des tournois de jeunes. Comment comprendre que des joueurs ont pu passer entre les mailles du filet pour se retrouver là. Forcement il devrait y avoir des complices au sein des fédérations et de la CAF au moment du test IRM.

Une telle défaillance ne devrait plus être tolérée. L’alerte lancée par Lekjaà doit être l’élément déclencheur à attirer l’attention de tous sur ses multiples magouilles qui gangrène le sport roi du continent. Membre influent de la CAF, le dirigeant marocain n’a personnellement rien à gagner en pointant du doigt ce mal criard qui mine la plupart des faîtières mais surtout qui font déjouer les résultats au niveau des compétitions.

Mais si tel est le cas, pourquoi le marocain a mis du temps à taper du poing sur la table et comme par hasard après une défaite de son équipe nationale des moins de 17 ans ?

Une attitude qui jette un flou sur la sincérité de Faouzi Lekjaà à vouloir véritablement combattre le mal dela tricherie sur l’âge. Ce n’est qu’en échouant de peu à une demi-finale de CAN U-17 et une participation à la Coupe du monde de cette catégorie que Faouzi s’est rendu compte qu’il y’avait fraude sur l’âge des Lionceaux Indomptables. La sincérité du dirigeant marocain est mise en doute dans cette affaire. Il ne devait pas attendre d’être une victime avant de dénoncer une procédure qui longtemps est resté dans la cuisine interne de la CAF dont il est membre.

Les chances des équipes engagées aux compétitions de la CAF doivent être équitables.  En tant que représentant de l’institution à certain degré, Lekjaà ne gagnerait-il pas à engager des actions louables visant à réduire le risque de fraude ? Lui sait parfaitement ceux qui ont la charge des test IRM avant l’entame de la compétition. Il devrait déverser son venin sur ceux-ci au lieu de le diriger vers les Cameroun qui estime haut et fort être dans la légalité.

Mettre en doute la transparence d’une organisation qui vous emploie c’est clairement gauche. Autant démissionner lorsque vous vous rendez compte de l’incrédibilité de son entreprise employeur. Faouzi ne devrait souffler le chaud et le froid à la fois. L’âge réel des Lionceaux Indomptables peut être mis en doute mais à condition qu’il soit dénoncé avant le coup d’envoi ou même après le premier match. Attendre d’être éliminé et venir crier son ras-le-bol sur quelques détails est inconcevable.