CAN 2019 : LA MISSION D'INSPECTION DE LA CAF ARRIVERA LE 10 NOVEMBRE PROCHAIN

  • 0 Commentaire
La quatrième et dernière mission d’inspection des infrastructures de la Coupe d’Afrique des nations «Cameroun 2019», devra arriver au pays de Roger Milla à compter du week-end prochain, a appris AFU d’une source interne au ministère des Sports et de l’Education physique.

Les émissaires de la CAF viendront prendre le pouls de l’évolution des travaux sur les cinq sites de la CAN 2019, en l’occurrence Yaoundé, Douala, Bafoussam, Garoua et Limbé. L’instance faîtière du football africain va donc désigner une délégation, qu’accompagnera le cabinet d’Audit indépendant Roland Berger, qui a été accrédité par la CAF pour auditer les chantiers. Cette dernière mission est assez déterminante, parce qu’elle déduira en dernier ressort si le Cameroun est à même de conserver sa compétition, de la co-organiser ou de la perdre au profit d’un autre pays. Sur les différents sites, les chantiers ont relativement avancé depuis la dernière mission d’inspection ayant eu lieu du 7 au 14 août derniers.

A Yaoundé, le stade Paul Biya, d’une capacité de 60 000 places, est rendu à la pose de la toiture et des sièges dans les gradins.  Idem pour le stade de Japoma dans la ville de Douala. L’infrastructure de 50 000 places dont l’entreprise turque Yenigun a la charge de la construction, connait de réels progrès dans les travaux. La pose de la toiture est terminée, la fixation des sièges est presqu’achevée et les techniciens s’attèlent aux travaux d’installations électrique et à la plomberie.

Dans la ville de Bafoussam, les travaux de réhabilitation du stade de Toket sont en bonne voie. Le seul hic dans la capitale régionale de l’Ouest, c’est sa voirie urbaine, dont le réaménagement accuse un léger retard. Dans la ville de Garoua, les stades d’entrainement de Poumpoumré, de Reyré, du Cenajes et de Coton sport sont presqu’achevés, et sont rendus à la phase des installations électriques et finitions diverses. Le stade de Roumdé Adjia qui abritera les rencontres est en cours de réhabilitation. Il a déjà ressorti son ossature définitive et attend des travaux de finitions.   

Le site de Limbé est plus ou moins épargné par les travaux car son stade omnisports avait déjà abrité les rencontres de la CAN féminine 2016. Il restait néanmoins à aménager des voies d’accès au stade, ce qui a déjà été fait. Mais aussi la pose de la toiture à la tribune d’honneur, qui s’est déjà effectué également.

Pour mémoire, pour les travaux des stades de compétition, notamment le stade Paul Biya, le stade de Japoma, de Toket et Roumdé Adjia, les délais de livraison sont fixés au 28 décembre 2018. 

 

Publier un commentaire

Commentaires