CAN 2019- Arnaud Djoum ( Cameroun) à AFU : «Seedorf connait les ingrédients pour faire gagner»

  • Publié : 24/06/2019 - 02:44 /
  • 183 /
  • 0 Commentaire


En marge du séjour des Lions indomptables à Yaoundé cette semaine, peu avant leur départ pour l’Egypte, le milieu de terrain des Hearts (Ecosse) s’est confié à AFU, aussi bien sur l’esprit du groupe, sur la forte concurrence dans l’entrejeu, et sur l’apport du sélectionneur camerounais au groupe camerounais en tant que milieu de terrain à la retraite.

 

Africa Foot United : Dans quel état d’esprit te trouves-tu après deux semaines de préparation à Madrid, puis à Doha ?  

Arnaud Djoum : Le groupe a fait de bons stages à Madrid et au Qatar. On s’est bien préparés. On a réglé tous les petits détails. On est prêts, et on hâte de commencer la compétition.

Africa Foot United : Tu faisais partie du groupe qui a remporté la CAN en 2017 il y a deux ans. Est-ce que le challenge est renouvelé aussi pour cette édition ?

Arnaud Djoum : Bien sûr ! On doit toujours être modestes, avoir la tête sur les épaules, et avoir des objectifs comme la dernière fois, à savoir remporter la compétition. Mais avec modestie et humilité, en reconnaissant qu’on a travaillé dur pour jouer en équipe. Et c’est ça la base pour faire une bonne compétition comme on l’a fait en 2017.

Africa Foot United : Est-ce que la concurrence au milieu de terrain où tu évolues t’a parfois fait douter ?

Arnaud Djoum : Non, parce qu’à la dernière CAN, j’ai eu également une forte concurrence. En équipe nationale, rien ne vous garantie une place, il y a toujours de la concurrence à tous les postes. Tous les postes sont doublés, parfois triplés, avec des joueurs qui jouent dans de bons clubs, dans de bons championnats. Ça fait partie du boulot. A moi de montrer au coach ce que je sais faire sur le terrain. Je pense que c’est celui qui sera mieux préparé, mieux physiquement, mentalement, qui aura le plus de chances de commencer les matchs.

Africa Foot United : Tu as souvent semblé à l’aise dans l’entrejeu aussi bien avec Zambo Anguissa que Pierre Kunde Malong. Lequel des deux préfères-tu à tes côtés dans un match ?

Arnaud Djoum : C’est difficile à dire. Je n’ai pas de préférence. Jouer avec des joueurs de qualité comme Zambo ou comme Kundé, qui jouent dans des championnats élevés, ça donne de l’envie. Ils comprennent le football comme je le comprends. Je n’ai pas vraiment de préférence. Le plus important, c’est d’être sur le terrain et essayer de donner le maximum, avec n’importe qui, parce qu’on est tous des bons joueurs.

Africa Foot United : Quelle le plus que la présence de Seedorf, une légende du football, t’as apporté personnellement en tant que milieu de terrain, lui qui était un milieu de terrain ?

Arnaud Djoum : Beaucoup ! C’est quelqu’un avec une grosse carrière, une grosse expérience. En tant que milieu de terrain, c’est que du bonheur. Il nous aide vraiment en tant que milieu de terrain, comment bouger sur le terrain, les petits détails qui peuvent faire la différence. Pour moi, c’est du bonus. Il connait les ingrédients pour faire gagner, parce qu’il a gagné beaucoup de choses dans sa carrière.

Africa Foot United : Tu es en fin de contrat avec les Hearts (Ecosse). Est-ce que tu songes déjà à aller voir ailleurs, ou plutôt à prolonger ?

Arnaud Djoum : J’ai déjà des options de part et d’autre. Ce n’est pas une préoccupation pour moi, parce que je sais que je ferai une bonne CAN et être concentré sur ça, est le plus important pour moi. Les transferts et autres, j’y songerais après. La prolongation est aussi en discussion avec les dirigeants. Je laisse la porte ouverte, et à la fin de la compétition, je vais prendre ma décision.