Cameroun -Reprise des championnats: Le syndicat des clubs pose des conditions

  • Publié : 10/07/2020 - 12:19 /
  • 27 /
  • 0 Commentaire


Les patrons des clubs professionnels du Cameroun souhaitent une amélioration de leurs conditions de participation aux différentes compétitions.

Au Cameroun, les dates de reprise des championnats professionnels ne sont pas encore connues. Mais les dirigeants de clubs posent déjà plusieurs exigences à satisfaire avant le retour dans les arènes. Dans un mémorandum adressé au Comité technique transitoire (CTT), organisateur des championnats, le jeudi 9 juillet 2020, ces derniers ont fait part des multiples difficultés rencontrées  au cours de la dernière saison qui s’est d’ailleurs achevée en queue de poisson du fait de la crise sanitaire liée au Coronavirus, avant  de poser leurs conditions pour la reprise des championnats.

Ils appellent premièrement à mettre à la disposition des clubs professionnels des stades gazonnés réglementaires de compétitions. Aussi demandent-ils le paiement de la subvention de l’Etat sur les salaires des joueurs de la saison sportive 2019-2020 évaluée à 560 millions de Francs CFA, avec possibilité de cumul avec la subvention de la saison 2020-2021. Le Syndicat des clubs d’élite du Cameroun (Sycec) sollicite pareillement la négociation des retombées audiovisuelles des matches des championnats et souhaite connaître la vision marketing du Comité technique transitoire (CTT) pour les clubs s’agissant de la saison sportive 2020-2021. Leurs autres préoccupations concernent le paiement des primes aux clubs méritants de la saison 2019-2020, la définition des modalités de l’accompagnement des clubs engagés en compétitions africaines et la préparation d’un règlement clair, notamment sur le format de la compétition.

Une délégation des dirigeants des clubs professionnels,  conduite par Franck Happi, président de l’Union sportive de Douala et patron du syndicat était à la rencontre des dirigeants du CTT et de la fédération pour discuter de ces différentes conditions. Selon les dirigeants des clubs professionnels, l’insuffisance des infrastructures et la délocalisation des rencontres durant la saison dernière ont eu un impact sur la qualité des championnats, plombé les recettes de stade et augmenté les dépenses des clubs qui pointent déjà le manque de revenus. De plus, le paiement partiel de la subvention du Premier Ministre (350 millions) et le non-paiement des subventions de l’Etat (560 millions de FCFA) et de la fédération pour les salaires des joueurs ont davantage contribué à leur compliquer la tâche. « Eu égard à tous ces manquements répertoriés, il sera question de mener une réflexion profonde pour qu’ensemble, la Fédération et les clubs professionnels trouvent des solutions pour une amélioration des conditions de participation de ces clubs aux différentes compétitions. » Ecrit le Sycec. 32 clubs prendront part aux prochains championnats professionnels au Cameroun dont 20 en Elite One et 12 en Elite Two. L'absence de compromis entre les différentes parties pourrait retarder le démarrage des compétitions.