Cameroun : Clarence Seedorf sur le point d’être limogé !

  • Publié : 16/07/2019 - 00:00 /
  • 102 /
  • 0 Commentaire


Après l’élimination prématurée des Lions indomptables à la CAN 2019, le gouvernement camerounais exige de la Fédération camerounaise de football l’éviction du technicien néerlandais.

Clarence Seedorf est désormais persona non grata au Cameroun après l’élimination prématurée des Lions indomptables à la CAN 2019, à l’étape des huitièmes de finale (contre le Nigeria : 2-3). Un échec des champions d’Afrique d’alors, imputé par les dirigeants sportifs camerounais au technicien néerlandais, qui était à sa première expérience dans la compétition. Le ministre des sports camerounais, Narcisse Mouelle Kombi, a, au cours d’un entretien lundi soir à la télévision nationale camerounaise, CRTV, clairement indiqué que le processus de limogeage de  Seedorf était déjà engagé.

«La question du maintient de monsieur Seedorf à la tête de notre sélection fanion est clairement posée. Il ne me semble pas que cette question puisse trouver raisonnablement, objectivement, au regard de toutes les circonstances que j’ai évoquées, une réponse en termes de reconduction. Son maintien me parait problématique», a déclaré Narcisse Mouelle Kombi. Et de renchérir : «J’ai demandé à monsieur le président de la Fecafoot, de le lui signifier, conformément aux stipulations pertinentes du contrat».

Le gouvernement camerounais est en effet co-signataire, avec la Fecafoot, du contrat de Clarence Seedorf, lié au Cameroun pour une durée de 4 ans. Il avait été engagé en août 2018. Mais à peine un an après sa signature, le Néerlandais pourrait déjà quitter son poste à cause de la déconvenue des Lions indomptables en Egypte. «Les Lions indomptables se sont signalés par un jeu parfois inefficace, monotone, stéréotypé, et même prévisible, ainsi par l’absence d’un véritable leader de groupe. Leur élimination tient de : l’incapacité de l’entraineur sélectionneur à mettre sur pied une équipe conquérante et cohérente ; de sa difficulté à maitriser l’ensemble du groupe et à y faire régner l’ordre et la discipline», assène le ministre.

La tête de Seedorf est désormais mise à prix, et il revient à la Fecafoot, qui a la charge de la gestion des sélections nationales au Cameroun, de décider en dernier ressort.