Aubameyang, un mordu de jeux vidéos

  • Publié : 28/05/2020 - 16:37 /
  • 164 /
  • 0 Commentaire


L'eSport souffre de la crise du Coronavirus. L’organisation de courses de F1 ou de tournois se fait à huis-clos mais les tournois de jeux vidéos arrivent à résister à la pandémie. Pierre-Emerick Aubameyang rêve grand, pour son équipe eSport. 
 
Le sport subit la loi du coronavirus avec des compétitions soit annulées ou reportées. Certaines organisations ont quand même réussi à maintenir leurs compétitions par la pratique en ligne. C'est le cas de l’eSport, une pratique issue du numérique. Les audiences sur Twitter, une plateforme de diffusion en direct souvent utilisée par les joueurs de jeux vidéo dont, le capitaine des Panthères du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang, sont en train d’exploser. Une présence assez impressionnante des internautes en ce temps de crise. Parce qu'ils n'ont plus grands choses à faire, ces internautes s'adonnent aux jeux de loisirs. Le Gunner voudrait bien se lancer en auto-entrepreneuriat ou en free-lance. Il a pour ambition, étant un accro de jeux vidéos, de créer sa propre équipe eSport pour le jeu Rocket League, après qu'il ait passé le Grand Prix de Monaco virtuel au volant d’une McLaren, le 24 mai dernier.
 
« Je joue à la FIFA bien sûr, mais cette année, beaucoup de Fortnite et je dois absolument jouer à Warzone : Call of Duty. Je pense en fait au lancement d’une équipe d’eSports et la Rocket League est définitivement un jeu pour lequel j’aurai besoin d’une équipe », a déclaré Pierre-Emerick Aubameyang, dont les propos ont été repris par Gabon Review, dans une conversation vidéo avec Lando Norris, le pilote régulier de McLaren en F1, avant le Grand Prix de Monaco virtuel, sur Ouest-France.
 
L’eSport fait partie des méga-événements dans le monde rassemblant des foules. Il y a donc toute une économie et tout un secteur de l’événementiel autour de l’eSport qui est en train d'être formés.