News Flash   –  

  • Finale LDC Hansi Flick: "Nous sommes prêts à gagner" Lire Plus
  • Finale LDC 2020 demain à Lisbonne 19 h00 ( TU ) : FCBayern München :... Lire Plus
  • Tirage au sort CAN 2019 : Les Groupes Connus! Lire Plus
  • Tirage au sort CAN 2019 : Les Groupes Connus! Lire Plus
  • Tirage au sort CAN 2019 : Les Groupes Connus! Lire Plus
Mouloud Iboud vice-président de la JSK

Algérie : Mouloud Iboud à AFU : « Nous souhaitons que notre football gagne en hauteur »

  • Publié : 30/08/2018 - 23:43


Mouloud Iboud , ancien footballeur international algérien devenu ensuite entraîneur a évolué avec trois générations de la JS Kabylie, il termine sa carrière de footballeur en 1984, après 18 ans de loyaux services chez la JS Kabylie, l'unique club ou il a joué en tant que joueur. Dans un entretien empreint de franchise, le vice -président de la JS Kabylie , nous dissèque le football national.

 Interview réalisée par A.Rachid

AFU : Première victoire premier soulagement, Mouloud.

Mouloud Iboud : Une victoire, est toujours quelque chose qui marque la vie d’une personne. Nous sommes tous heureux.  Mais nous n’allons pas dire ça y’est, l’objectif est atteint. Notre mission est de faire retrouver ses couleurs à ce club, qui a été blessé, trompé, et malmené par ceux qui ne voulaient pas que cette JSK réapparaisse parmi les grands clubs.  

On est pas les meilleurs, mais l’on ne cessera de travailler pour faire bonne figure dans ce championnat. La JSK, a aujourd’hui les moyens, pour faire d’excellents résultats.    

AFU : C’est le premier pas pour le club ?   

Mouloud Iboud : L’objectif est le même à tous les autres clubs. Cette saison, vous l’aurez remarqué, c’est l’apport des nouveaux joueurs, d’un entraineur professionnel, et l’instauration d’une discipline.  Les choses ne pourront que s’améliorer.   

AFU : Beaucoup de stress ?

Mouloud Iboud : C'est bien connu, la meilleure façon de gérer un stress est de l'anticiper ; Le stress nous l’avons connu et nous continuerons à le gérer en professionnels...  Ce qui prime aujourd’hui c’est d’éviter cette culture menaçante de chaque fin de saison, relégable, pas relégable, faire des calculs de grand-mère, cela nous fatigue énormément, et fatigue à la fois dirigeante, Joueurs et supporters.   

 AFU : L’attaquant Abdoul Razzak Fiston ?     

Mouloud Iboud :C'était, nous l'avons dit, une incorporation heureuse et large. Mais ce n’est pas pour autant que nous allons sous –estimer ceux qui se donnent à fond pour faire de ce club l’une des équipes phares de ce championnat. C’est le résultat d’un travail d’équipe. Et c’est cette même équipe qui a donné de bons résultats ... sauf, celui de ce Mardi, l’était par ses buts.  

AFU:Une question par rapport à ce qui se passe en ligue 1 

Mouloud Iboud :Je ne m’intéresse qu’à ce qui se passe chez moi, dans mon club, je regrette, comme tout le monde se qui secoue notre football, que chacun assume ses responsabilités. 

Les textes réglementaires sont faits pour être respectés, ils sont faits pour, le cas contraire conduirait notre football vers un désordre total. J’ajouterai que ces mêmes textes doivent aussi tenir compte des efforts des clubs, respecter leurs engagements et leurs sérieux.Nous avons tous une promesse à faire à notre football et le protéger.

AFU : Quel club supportez-vous ?     

Mouloud Iboud : Je suis le supporter du jeu, du beau jeu, du beau spectacle, qu’il soit au sein de mon équipe ou dans une autre équipe.Nous devons tous contribuer à faire rehausser l’image du football national. Je ne suis pas de ceux qui gardent un œil que sur son club, nous sommes les artisans de ce football, et c’est à nous tous de laisser une parfaite emprunte pour la génération de demain et c’est cela le football et c’est cela la bonne gestion. J’ajouterai une chose, écrivait là ; la JSk est un club qui est entrain de se corriger, par son organisation, ses prochaines structures qui arrivent, notamment ses espaces de préparation physique pour ses joueurs, sa discipline, la formation des futurs joueurs...notre objectif est de former, former rien que former de nouveaux joueurs, c’est cela le football, non seulement mais aussi vieller sur le rapport de confiance que nous entretenons avec les joueurs, ne soit pas défaillant.

Ma modeste expérience va me permettre de les encourager et les défendre, mais je suis aussi là pour leur dire quand ça ne va pas. On ne peut pas devenir amis, sinon les données vont changer comme cela se faisait par le passé. Moi, je vis de ma passion qui est celle du footballeur que j’étais, parce que j’ai connu des situations   pas faciles, elles étaient stressantes, mais il y’avait aussi et surtout cette envie de gagner, de faire un excellent match et de regarder les gradins en fête, c’est cela mon plaisir. 

Aujourd’hui, comme tout gestionnaire, je pense, je continue de ressentir l’adrénaline des matches. Mais croyez -moi je me sens à l’aise, heureux de retrouver mon ancienne équipe, me donner pour elle. Je suis épanoui dans ce rôle de celui qui contribue par son expérience à positionner le club dans ses meilleurs espaces.

AFU : La rencontre qui suivra comment la vivez-vous ? 

Mouloud Iboud :Elle a certes, ses exigences. Sur le terrain, lorsque vous voyez des milliers de supporters venus de partout pour faire la fête, encourager leurs fans, et vous applaudir lorsque vous paraissez sur ce terrain avant le début de la rencontre, cela vous donne la chair de poule. Il faut surtout éviter à ce que cet environnement ne change de camp. Je suis bien placé pour en parler    

AFU : Mouloud les salaires des joueurs   

Mouloud Iboud : Mais on est dans une sphère sportive, et le football devrait générer énormément d’argent, mais ce n’est pas le cas pour tous les clubs, il faut convaincre, séduire par le jeu, la discipline, l’organisation, ses relations, sa communication, et le respect de l’autre. L’argent qui est attribué aux joueurs le mérite, c’est eux les acteurs de ce spectacle, Et sans eux, il n’y a plus de football.   Le football rapporte de plus en plus d’argent, grâce aux médias, aux droits télés, aux partenaires, aux spectateurs… Et aujourd’hui, la vie se complique rien n’est donné, tout se mérite. Dans le football, il ne suffit pas de solliciter mais de convaincre par son image, son marketing, sa communication, son organisation, le sérieux de la direction    

AFU : Un avis sur Belmadi …

Moulour Iboud : Excellent joueur Professionnel et –Entraineur. Algérien, Il n’est pas étranger au football national, connait parfaitement les professionnels, il a été à l’école du football national. Il est à cheval sur la discipline.  Le plus important, c’est sa force de caractère. La CAN ? Il ne lâchera rien, il fera tout pour y aller le plus loin possible, c’est un optimiste, tout comme nous nous. Je lui souhaite du fond du cœur plein de succès dans sa nouvelle mission.     

AFU : Un dernier mot

Mouloud Iboud : Je découvre votre site. Sa ligne éditoriale accroche, les infos brèves mais riches en infos, permettent aux professionnels d’avoir une vision globale sur le sport en Afrique ; les médias s’enrichissent par cette concurrence qui devient de plus en plus rude, et surtout par la qualité de l’info donnée ; mais on a une vue d’ensemble sur ce qui se passe dans le sport en Afrique.  

Les médias, se bousculent   pour gagner en crédibilité, il faut que l’info soit juste, je suis convaincu que c’est votre cas. 

Enfin, à la JSK, très sincèrement, nous souhaitons que le football gagne en hauteur, qu’il ressemble aux autres championnats européens, C’est possible, lorsqu’on veut réellement mettre les moyens, D’ailleurs sans cette image d’un football professionnel, les résultats ne comptent pas, parce que la concurrence perd de sa force pour devenir une concurrence de quartier.