AHLY BENGHAZI ( LIBYE ) - NAHD ( ALGÉRIE ) : LES SANG ET OR MENACENT DE BOYCOTTER LE MATCH !

  • 0 Commentaire

 

Cette sentence a été prononcée par le premiers responsable de l’équipe algérienne qui doit disputer son match aller ce vendredi au stade Chady Zouiten à Tunis contre l’équipe libyenne en match aller des 1/16e bis de la Coupe de la CAF, après la déclaration de la direction de l’équipe libyenne de faire disputer ce match à huis clos.

La direction du Ahly veut bien déstabiliser le NAHD

En effet, les responsables du club libyen ne cessent de « perturber » ce simple match d’une Coupe de la CAF puisque le match était prévu au ce vendredi 11 janvier au stade Mustapha-Ben Jannet à Monastir (Tunisie), avant qu’elle ne soit reportée au stade Chadly Zouiten. De plus, les responsables libyens ont voulu également changer le joour et l’heure du match pour samedi prochain. Mais, les responsables du NAHD ont saisi la CAF pour lui indiquer qu’ils refusent ces changements.

La CAF a donc décidé de faire jouer cette rencontre ce vendredi à parttir de 17h30. Et ne trouvant pas d’autres astuces pour déstabiliser les algériens, ils ont décidé de jouer ce match à huis clos tout en changeant l’heure du jeu en l’avançant à 15h00.

Les clubs libyens sont contraints de recevoir leurs adversaires dans les deux compétitions africaines interclubs à l'extérieur en raison de la situation sécuritaire qui prévaut au pays. Le club de Benghazi a reçu les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns au stade Petrosport au Caire (Égypte) dans le cadre des 16es de finale de la Ligue des champions. Éliminé au terme des deux rencontres, le Ahly Benghazi a été reversé en Coupe de la Confédération africaine

Il faut savoir au passage que pas moins de 7 bus ont été réquisitionnés par le comité des supporters du NAHD pour assurer le déplacement de 320 fans de l’équipe à Tunis pour assister au match. Mais, les Libyens  veulent priver ces supporters de ce match en voulant faire disputer la rencontre à huis clos. Et c’est pourquoi le président du NAHD, Ould Z’mirli a été très ferme « on ne jouera pas le match si nos supporters ne seront pas au stade. De plus, on refuse tout changement d’horaire. Enfin, Ould Z’mirli va plus loin en précisant qu’ »on ne reconnait pas ne commission technique qui décide de faire jouer ce match sans la présence de notre public ». Voilà qui est bien clair. Affaire à suivre …

 

Publier un commentaire

Commentaires