Afrique du Sud / Rugby: le Springbok James Small n'est plus.

  • Publié : 11/07/2019 - 14:17 /
  • 41 /
  • 0 Commentaire


Champion du monde 1995, l'ailier des Springboks, James Small a tiré sa révérence à l'âge de 50 ans, mercredi 10 juillet 2019 des suites d'une crise cardiaque.
L'Afrique du Sud du rugby est frappée par le deuil de son ailier des années 1990. Selon la presse locale, James Small serait mort des suites d'une crise cardiaque. Sa carrière qui a couru de 1992 à 1997 lui a offert 47 sélections. La mémoire collective retiendra pour James Small quatre matches de Coupe du monde en 1995 sans le moindre essai d'inscrit. Mais il finit avec un match héroïque en finale, aux prises avec la foudre néo-zélandaise Black Jonas Lomu.
 
« Je me suis fait chier durant cette Coupe du monde. Je me suis fait marcher sur la cuisse dès le premier entraînement, j'ai touché deux ballons pour le match d'ouverture, et ensuite j'ai récolté une contracture. Il a suffit que je marque un essai, que je plaque Jonah Lomu et je redeviens un héros. C'est marrant, on m'a demandé de me calmer, d'être plus convenable sur le terrain. En fait, je pense que pour arrêter Lomu, il faut que je sois comme avant. J'ai besoin d'ouvrir ma grande gueule pour être bon. Un peu comme John McEnroe. J'ai un avantage sur Lomu : moi, j'ai connu le danger, le vrai danger. Le truc où tu risques ta vie, dans la rue. Pas lui. J'ai eu peur. Le terrain, c'est de la rigolade à côté de ça. Tout ce qui va me gêner, c'est un mec qui pèse 120 kg ? Et alors ? » racontait-il.
 
 
La vie de James Small n'a pas été un conte de fée. En 1994, il avait été exclu des Sprinboks pour une bagarre faite dans une boîte de nuit de Durban. En 1993, il a été sanctionné d'une expulsion pendant un match international, pour avoir lancé à l'arbitre anglais Ed Morrison, un message ironique : « Bien joué monsieur l'arbitre ! » C'était contre l'Australie. 
 
James Small aurait eu une enfance difficile, avec des parents séparés, le tout en engueulades terrifiantes : «Je suis instable, émotif, nerveux et parfois angoissé.»
 
James Small est le troisième champion du monde 1995 à tirer sa révérence, après Ruben Kruger en 2010, et Joost Van der Westhuizen, en 2017.