1/4 CAN 2019 à Suez / Algérie 1 - Côte d'ivoire 1 ( 4-3 aux tirs aux buts) : Les "Éléphants" mettent genou à terre face aux "Fennecs"!

  • Publié : 11/07/2019 - 19:35 /
  • 57 /
  • 0 Commentaire


Que ce fut dur pour les "Fennecs" et les "Éléphants dans ce match couperet, qui est allé jusqu'aux penaltys.
 

Qualification aux carré d'as méritée pour la sélection algérienne, beaucoup plus entreprenante sur l'ensemble de la rencontre. Gbohouo, le keeper ivoirien a retardé l'échéance tant qu'il a pu, avant de s'incliner aux tirs au buts. Et pourtant, c'est les "Éléphants" qui ont ouvert les hostilités. Rais Wahab Mbolhi sauve du bout des doigts à la 5' une balle de Max Alain Gradel, qui se dirigeait vers ses filets. Et c'est Riyad Mahrez qui porte le danger dans le camp ivoirien en ratant de peu le cadre. Kanon manque par la suite l'immanquable juste après dans les six mètres sur un superbe service de Wilfried Zaha. Plus entreprenants, les Algériens trouvent l'ouverture par Sofiane Feghouli, qui marque le premier but à la 20'. Il a repris une belle offrande de Bensebaini qui a poursuivi l'effort de Baghdad Bounedjah. Assommés, les "éléphants" se ruent  vers la cage de Molhi en vain.Le keeper algérien veille au grain.

A la reprise de la seconde mi-temps, Bounedjah part tel un boulet de canon et se fait stopper irrégulièrement par le gardien de buts ivoirien à l'intérieur de la surface de réparation. Après consultation de la VAR, l'arbitre éthiopien Tessema désigne le point de penalty. Bounedjah tente de se faire justice, mais tire sur la barre transversale, alors que Gbohouo était battu.

Ce ratage remet les Ivoiriens en selle, et Kodjia rétablit l'équilibre à la 62' en exploitant une bonne passe de Zaha. Les verts repartent alors à l'abordage et manquent plusieurs occasions de reprendre l'avantage, toujours par l'infortuné Bounedjah, qui est remplacé par Islam Slimani à la 75'.

Les deux équipes s'échangent les actions dangereuses jusqu'au coup de sifflet final, synonyme de prolongations. Scénario identique durant la première période de l'extra-time, sans qu'aucune équipe ne concrétisent ses occasions. Andy Delort rate le KO dans l'ultime minute en tirant un coup franc à la limite des 18 m.

Et c'est aux tirs aux buts que l'Algérie et la Côte d'ivoire sont partagées. Les Algériens plus adroits l'emportent par 4 buts à 3.