Mustapha Berraf, Président du COA et ACNOA à AFU : « L’Afrique aura son Académie de Judo à Alger »

Mustapha Berraf, Président du COA et ACNOA à AFU : « L’Afrique aura son Académie de Judo à Alger »

Publié le : / Par

 

AFU : M. le Président la 36 e édition des Championnats du monde a été inaugurée hier à Bakou (Azerbaïdjan). 772 athlètes représentant 126 pays y prendront part dont l’Algérie. Pensez-vous que les athlètes algériens sauront convaincre face à des athlètes expérimentés ?

M. Berraf : Je crois honnêtement que ce sera très difficile pour nos athlètes de faire jeu égal avec les plus grands champions qui existent dans le monde mais l’important n’est-il pas plutôt de prouver que nous avons des potentiels et surtout de l’éducation. Néanmoins je suis de tempérament optimiste et espère toujours une bonne représentation de l’Algérie. 

AFU : Quelle place peut occuper l’Algérie sportive en Afrique ?

M. Berraf : ‘L’Algérie en toute modestie peut être aux premières loges en Afrique. Il suffit d’une profonde restructuration de nos processus et de notre système organisationnel qui n’est plus tout à fait adapté aux exigences du sport mondial. Je sais que le gouvernement est en passe de mettre en œuvre une stratégie qui permet à l’élite de retrouver sa place. Nous sommes associés à ces grands chantiers et nous collaborons avec toute notre énergie. C’est notre devoir.

AFU : Le président de la Fédération Internationale de Judo ; connait bien l’Algérie, pensez-vous qu’il sera tenté de réunir en Algérie les nations africaines pour un championnat ?

M. Berraf : Il connaît bien et aime beaucoup l’Algérie et serait disposé à nous apporter tout le soutien et l’aide nécessaire pour que notre pays retrouve son lustre d’antan dans cette magnifique discipline sportive qu’est le judo. Nous travaillons de concert pour cela. Les autorités sont animées de très bonnes intentions mais le mouvement sportif associatif doit se remettre en question et faire sa mue.

AFU : On évoque avec insistance la création d’une Académie africaine en Algérie ?

M. Berraf : Effectivement L’académie africaine de Judo verra le jour l’an prochain In challah, j’ai eu ce lundi, des discussions avec Marius Vizer, président de la Fédération Internationale de Judo (FIJ). On a évoqué ensemble plusieurs sujets notamment la future académie africaine de Judo qui sera implantée à Alger. Cet important projet portera sur trois volets. Il s’agit du passage de grade, pour les grands initiés, pour la 5e, 6e et 7e Dan, la formation d’entraineur de 2e et 3e niveau ainsi que la création de pas moins de 20 écoles de judo à travers le territoire national. Et c’est un grand privilège pour nous de l’accueillir. Elle constituera un tournant décisif pour le développement du judo dans le continent. Il faudra cependant veiller à mettre en place des gardes fous appropriés et une gestion rigoureuse. Elle comportera trois volets. Le premier sera lié au passage de grades 4ème 5ème et 6ème, le second à la formation des entraîneurs et le 3ème à l’académie et la propagation des valeurs du judo. 

 

 COA :  Comité Olvmpique Algérien
ACNOA : Commission d’éthique de l’Association des comités nationaux olympiques africains