Musa Juwara: Le « refugié » bien accompli en Italie

Publié le : / Par

Le 5 juillet 2020 dernier deux pépites du football gambien se sont fait remarquer en Série A italienne lors de la 30è journée : Musa Barrow (21 ans) et Musa Juwara (18 ans) infligeaient une correction à l’Inter Milan en marquant respectivement les deux buts du FC Bologne en 10 minutes (71è et 80è). Une performance remarquable des ‘’Made in Gambia’’-écrivait goal. Mais l’autre détail non remarquable est celui relatif au parcours de l’un des Musa. Si Barrow a intégré l’Italie par la grande porte, cela n’a pas été le cas chez Juwara. Entant qu’orphelin, à 14 ans, il a risqué sa vie avant de s’y retrouver, (par voie clandestine). 

 

Il y a quatre ans Musa Juwara quittait son pays natal, la Gambie en passant par le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso le Niger et la Libye avant de traverser la méditerranée pour rejoindre l’Italie. Il poursuivait son rêve.

 

«Musa Juwara a emprunté la route populaire pour se rendre en Italie: ils l’appellent ‘’la voie du retour’’. (…).La plupart des jeunes n’ont pas la possibilité d’aller à l’école, donc pour eux, c’est très important d’arriver en Europe. Quand Musa est parti, les chiffres étaient à leur maximum et c’est: Soit je le fais, soit c’est la fin pour moi. Et ceux qui arrivent en Europe sont bien plus nombreux que le nombre qui périt, ce qui les encourage à prendre un risque aussi important », expliquait le journaliste sportif gambien Momodou Ba à The Guardian.

 

D’après le média, Juwara fait partie des 25000 mineurs qui ont demandé de l’asile en Italie en 2016. Une fois là-bas, il a été  transféré  de Sicile vers un centre des migrants au sud de la Basilicate où il été « aperçu en train de jouer au football dans la rue par Vitantonio Summa, entraîneur d’un  club amateur, Virtus Avigliano», qui l’a adopté et devient son tuteur légal.

 

« Une dispute juridique avec la fédération italienne de football qui a interdit aux clubs de signer des mineurs non accompagnés a empêché Juwara de rejoindre Chievo en été 2017, seulement  que Summa et son épouse, Loredana Bruno, ont fait appel en justice avec succès ». Au sein du club amateur avec l’équipe jeune, Musa Juwara a disputé 18 matchs et inscrit 13 buts. Une performance qui  le pousse vers le FC Bologne qui l’a enrôlé  à 500.000 euros l’été dernier.

 

Juwara ne serait pas le seul jeune footballeur gambien qui a rejoint l’Italie par la petite  porte et qui a connu autant de succès selon The Guardian. «Juwara n’est pas le seul joueur gambien à avoir saisi cette opportunité après avoir tout risqué pour atteindre l’Europe. Cinq des neuf joueurs inscrits dans les clubs italiens des trois premières divisions sont arrivés en tant que réfugiés, dont l’ailier de Catane Kalifa Manneh et le milieu de terrain de 19 ans, Ebrima Darboe de la Roma et le  défenseur de la Sampdoria Omar Colley ».

 

Toute la Gambie est fière de la prestation de ces joueurs en Italie. « Tout le monde en Gambie soutient maintenant Bologne, Atalanta ou Sampdoria. Nous pouvons regarder les matchs en direct à la télévision et également capter les temps forts afin que les gens puissent voir comment ils évoluent et ces joueurs sont vraiment populaires ici. Ils ont également un énorme succès sur les réseaux sociaux», confie Momodou  Ba.

 

A l’instar de peuple gambien, le couple Summa, la famille d’adoption de la pépite qui n’est plus loin d’intégrer la sélection nationale gambienne doit être aussi heureux d’avoir accompli un geste salutaire. 

 

Contre l’inter Milan le 5 juillet, Juwara  a débuté la rencontre à la touche.  Avec son pied gauche, il réalise la prophétie de  Mihajlovic au directeur sportif du FC Bologne, Riccardo Bigon. « Je lui ai dit qu’il marquerait. Il l’a fait, il le mérite: il a joué à San Siro même s’il était vide; cela signifie avoir de la personnalité », a déclaré Mihajlovic entraîneur du club. Bologne publiait sur son compte twitter ce qui suit  à l’issue de la rencontre: «Le Show Musa réalisé par les frères Musa ».