Munir El Haddadi : « Je n’abandonne pas »

Munir El Haddadi : « Je n’abandonne pas »

Publié le : / Par

Le changement de représentation nationale du joueur Munir El Haddadi n’a toujours pas abouti. Pour avoir déjà joué pour l’Espagne, le retour du joueur en sélection marocaine pose toujours problème. Alors que l’appel d’urgence lancé par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) est en cours d’étude auprès du Tribunal arbitral du sport, le FC Séville a demandé à Munir de rentrer au club. 

« Je n’abandonne pas et je continuerai à travailler pour porter ce maillot et représenter l’équipe marocaine », telle est la publication de Munir El Haddadi sur ses pages officielles. La situation ne sourit pas encore au joueur sévillan et à la FRMF qui doivent être débordés d’insatisfaction. N’ayant toujours pas eu un avis favorable de la Fifa et en attente de la réponse du Tribunal arbitral du sport, Munir El Haddadi est rentré en Espagne sans obtenir gain de cause. Le joueur de 25 ans a donc quitté le rassemblement des Lions de l’Atlas ce vendredi sans avoir pris part à aucune rencontre. 

Pourquoi El Haddadi ne peut-il pas jouer pour le Maroc ? 

Ayman Barkok et Samy Mmaee sont autorisés à porter les couleurs nationales marocaines, mais pas Munir El Haddadi. L’ancien du FC Barcelone ne veut plus de l’Espagne mais est interdit, jusque-là, de vouloir du Maroc. Malgré la mesure d’assouplissement des règles, la Fifa ne s’est pas du tout montrée flexible au changement de nationalité du joueur sévillan. Pour cause, il eu à jouer trois matchs avec la sélection U21 espagnole, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro espoir, en septembre 2016, alors qu’il avait dépassé cet âge de deux mois. Ce qui n’est pas le cas des deux autres joueurs marocains dont le changement de nationalité a été validé par l’instance mondiale du football. En effet, Ayman Barkok et Samy Mmaee ont respectivement joué pour les sélections U21 de l’Allemagne et de la Belgique. À l’opposé de El Haddadi, ceux-ci n’avaient pas encore atteint l’âge de 21 ans à l’époque. Cette nouvelle donne rend la situation encore plus désespérante pour le joueur du FC Séville. Néanmoins, un espoir reste accroché à l’appel d’urgence déposé par la FRMF auprès du Tribunal arbitral du sport.

 

La Fifa déboute à nouveau El Haddadi 

La Fédération internationale de football association (Fifa) a rejeté le dossier envoyé par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour réclamer la nationalité marocaine à Munir El Haddadi. Le communiqué de la FRMF au sujet du changement de nationalité du joueur sévillan Munir El Haddadi informe que la Fifa a de nouveau rejeté la demande formulée par le joueur, ceci malgré la mesure d’assouplissement des règles. « Pour la commission du statut du joueur, ce rejet dicté par l’une des clauses du nouveau statut concernant sa participation avec la catégorie des moins de 21 ans notamment lors de trois matchs avec la sélection espagnole U21 alors qu’il avait deux mois de plus », peut-on lire dans la publication faite par la fédération marocaine, avec la précision que « cette décision n’est pas motivée par la participation de El Haddadi en sélection espagnole A ».
Ce nouveau refus de la part de l’instance mondiale du football déjoue tous les plans de l’ancien du FC Barcelone qui avait déjà rejoint le groupe marocain pour effectuer le stage.