Munir El Haddadi :  Et si tout espoir n’était pas totalement perdu ?

Munir El Haddadi : Et si tout espoir n’était pas totalement perdu ?

Publié le : / Par

 

Depuis le 6 novembre 2020, l’information selon laquelle Munir El Haddadi n’a plus de chance pour devenir un Lion de l’Atlas a fait le tour des médias. Mais au Maroc, l’espoir est toujours permis et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) espère profiter d’un petit détail pour enfin voir ses souhaits réalisés. 

Après maintes tentatives, la FRMF n’a pas obtenu gain de cause dans le dossier Munir El Haddadi. L’instance marocaine a été déboutée par le TAS dans sa plainte contre la décision de la FIFA de ne pas autoriser le joueur du FC Séville à jouer pour les Lions de l’Atlas.

Si tout semble être jeté à l’eau après cette intervention du TAS, un petit détail peut tout changer. En effet, en rendant sa décision, le Tribunal arbitral du sport a recommandé à la FIFA d’apporter une modification aux règlements récemment changés, lors de la dernière Assemblée générale de l’instance footballistique internationale. Cela amène Fouzi Lekjaa et ses membres de la FRMF à garder espoir. 

Il convient de préciser que l’invite du TAS à l’endroit de la FIFA ne vient pas remettre en cause lesdits règlements, mais appelle plutôt à leur amélioration. Pour rappel, la FIFA a refusé à Munir El Haddadi de porter les couleurs des Lions de l’Atlas en octobre 2020, jugeant que le joueur n’est pas éligible après avoir participé à trois rencontres avec la sélection espagnole olympique. À l’époque Munir avait dépassé l’âge de 21 ans de cinq mois.