Mondial féminin 2019 [Cameroun 2 – Nouvelle-Zélande 1] : Les Lionnes se qualifient sur le fil pour les huitièmes !

Mondial féminin 2019 [Cameroun 2 – Nouvelle-Zélande 1] : Les Lionnes se qualifient sur le fil pour les huitièmes !

Publié le : / Par

 

CAM MONDIAL.jpg Mondial féminin 2019 [Cameroun 2 – Nouvelle-Zélande 1] : Les Lionnes se qualifient sur le fil pour les huitièmes !

Les Lionnes indomptables du Cameroun se sont qualifiées jeudi pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine «France 2019», grâce à une victoire obtenue sur le fil face à la Nouvelle-Zélande (2-1) au stade de la Mosson de Montpellier, pour le compte de la 3e journée de la phase des groupes. Une qualification inespérée pour les Camerounaises à la dernière minute du temps additionnel de la rencontre, grâce à une femme : Nchout Njoya Ajara. La joueuse de Varelanga (Norvège) est l’héroïne de cette rencontre, qui était plus qu’une finale pour les Lionnes.

Après une première période à se regarder en chiens de faïence, les deux équipes sont revenues de la pause beaucoup plus engagées et portées vers les buts. Les Lionnes se procuraient une foultitude d’occasions, mais Gabrielle Aboudi Onguené, un peu trop individualiste, ne réussissait pas à inquiéter Nayler, la gardienne néo-zélandaise. Peu avant l’heure de jeu, le salut camerounais passait par Nchout Njoya Ajara. Trouvée sur un long ballon par Yvonne Leuko, elle gardait tout son sang froid devant les défenseures adverses avant de conclure du gauche pour permettre au Cameroun de mener dans le match (1-0, 58e). Son premier dans la compétition.

Les Néo-zélandaises, piquées dans leur orgueil, se sont jetées vers les buts camerounais, et ont plusieurs fois tenté en vain de tromper la vigilance d’Annette Ngo Ndom. Elles profiteront néanmoins d’un but contre son camp de la défenseure des Lionnes, Marie-Aurèle Awona, pour revenir au score (1-1, 80e). Les espoirs de qualification s’éloignent pour les Camerounaises, au fur et à mesure que l’on s’achemine vers la fin de la partie. Dans l’ultime minute du temps additionnel, alors qu’on n’y croit presque plus, Aboudi Onguené prolonge de la tête une balle de contre-attaque pour Njoya Ajara. La star du jour prend à nouveau son temps, comme sur le premier but, pour mettre les défenseures néo-zélandaises dans le vent, puis d’une frappe enroulée, inscrit un doublé pour son équipe, (2-1, 95e).

C’est l’extase. Le banc camerounais exulte, et n’en revient pas. Le sélectionneur camerounais, très critiquée par la presse locale pour ses choix tactiques, a un sentiment de devoir accompli. «C’était une finale. Nous avons déjà réalisé notre objectif, à savoir sortir du premier tour. Maintenant, on verra pour la suite», s’est épanché Alain Djeumfa. Pour sa deuxième participation de suite en Coupe du monde, le Cameroun accède au second tour, quatre ans après Canada 2015.