Mondial U20 en Pologne : des fortunes diverses pour l’Afrique.

Mondial U20 en Pologne : des fortunes diverses pour l’Afrique.

Publié le : / Par

Même si sur quatre représentants trois seront aux huitièmes , le bilan de l’Afrique pouvait vraiment être meilleur au regard du potentiel de ses équipes.


Le Sénégal est ce qu’on peut appeler l’arbre qui cache la forêt. En effet les lionceaux sénégalais sont bien qualifiés car étant sorti premiers de leur groupe A. Avec 7 points et une prestation de haute facture à  chacune de ses sorties , le Sénégal est parmi les équipes qui ont le plus agréablement surpris dans ce tournoi mondial. De plus l’espoir de presque tout le continent est placé sur les lionceaux tout en espérant qu’ils parviendront à intégrer au moins le cercle des demi finales.


Le Mali , bien que qualifié , n’a pas été à la hauteur de l’espérance placée en lui. Après avoir été tenu en échec par le modeste Panama , les aiglons se sont rebiffes en venant à bout de l’Arabie saoudite qui du reste est loin d’être une foudre de guerre. Même si sa défaite , lors de sa troisième et dernière  sortie dans son groupe E , face à l’équipe de France ne l’a pas empêché de se qualifier aux huitièmes de finale , le Mali a l’obligation de montrer beaucoup plus pour espérer honorer son rang.


Membre du groupe D que d’aucuns estimaient à sa portée , le Nigeria n’a pas également été à la hauteur. Repêchés car faisant partie des meilleurs troisièmes , les flying eagles se sont fait peur jusqu’au bout de cette phase de groupe. Ayant pourtant débuté avec une victoire face au Qatar , le Nigeria a ensuite été battu par les États-Unis . Lors de son dernier match , il a été contraint au partage des points par l’Ukraine. Comme le Mali , le Nigeria se doit de montrer beaucoup plus en huitièmes ( ce sera face au Sénégal ).


Enfin l’Afrique du Sud symbolise la grande déception africaine de ce premier tour. Battus à chacune de ses deux premières rencontres , les sud africains devaient obligatoirement sauver l’honneur durant leur troisième et dernière rencontre face au Portugal ( 1-1).


Malgré ce point pris , l’Afrique du Sud retourne au bercail. De plus cette élimination prématurée dans ce tournoi mondial démontre tout le travail colossal qu’il reste à effectuer , surtout au niveau de la petite catégorie , au pays des bafana bafana.


Ainsi donc , même avec trois équipes présentes en huitièmes de finale , le continent africain avait la possibilité de faire beaucoup plus dans cette coupe du monde d’autant plus que certaines de ses formations ont été malmenées durant ce premier tour par des équipes loin d’avoir son  énorme potentiel.