Mondial féminin U17 : l’Afrique saute dans le train de départ !

Mondial féminin U17 : l’Afrique saute dans le train de départ !

Publié le : / Par

 

La 6e édition de la Coupe du monde féminine des moins de 17 ans démarre mardi en Uruguay, avec la participation de trois représentants de l’Afrique : l’Afrique du Sud, le Ghana et le Cameroun. Ils devront défendre les couleurs du continent pendant ce tournoi, à partir de mardi soir, avec l’entrée en compétition de l’Afrique du Sud et du Ghana. Les Bantwana sud-africaines seront opposées au Mexique, l’occasion des retrouvailles en phase de groupes après une première confrontation entre les deux équipes en 2010, et qui s’était soldée par une lourde défaite des Sud-africaines 0-4.

Huit ans après, les générations de joueuses sont passées, de nouvelles se sont installées dans les deux équipes, et l’état d’esprit est forcément différent. «De toute évidence, il y aura une approche tactique sur la façon dont nous voulons exploiter les conditions. Voulons-nous jouer derrière ou quel espace voulons-nous exposer ? Les 10 premières minutes seront très cruciales pour voir comment elles veulent jouer, si elles veulent jouer haut ou si elles doivent rester les bras croisés», a confié l’entraineure sud-africaine Simphiwe Dludlu en conférence de presse d’avant-match. Pour ce match, elle ne pourra pas compter sur son milieu de terrain  Karabo Dhlamini, suspendue pour ce match d’ouverture, après avoir été expulsée lors de la phase des éliminatoires face au Maroc.

Le Ghana est l’équipe africaine de la plus habituée de cette compétition. Les Black Maidens sont rendues à leur sixième participation en autant d’éditions. Elles croiseront le pays hôte, l’Uruguay, à l’Estadio Charrúa de Montevideo. Les Africaines partent favorites dans ce match, fortes de leur expérience, face à la Celeste, qui participe pour la deuxième fois à cette compétition, après un premier échec en 2012 en Azerbaïdjan où elle avait terminé 14ème /16 équipes.

Cette édition à domicile est donc l’instant de rédemption devant son public, même si la tâche s’annonce difficile face aux Ghanéennes, troisièmes en 2012, puis quarts de finalistes en 2014 et en 2016. Les Black Maidens vont pouvoir compter sur leur meilleur atout offensif, Mukarama Abdulai, meilleure buteuse des éliminatoires zone Afrique avec 12 réalisations.

Le Cameroun, troisième représentant du continent à ce mondial uruguayen, entre en scène mercredi face aux Etats-Unis. Les Camerounaises sont à leur deuxième participation, contre trois pour les Américaines. Les deux équipes apparaissent comme des outsiders de la poule C, où l’on retrouve notamment la tenante du titre, la Corée du Nord.