Mondial féminin 2019 / Pays-Bas 3  –  Cameroun 1 : Les Lionnes n’ont plus leurs cartes en main !

Mondial féminin 2019 / Pays-Bas 3 – Cameroun 1 : Les Lionnes n’ont plus leurs cartes en main !

Publié le : / Par

Le Cameroun croit encore en une qualification pour les 8ès de finale, en dépit de la deuxième défaite concédée contre les Pays-Bas samedi à Valenciennes, dans le groupe de E de cette coupe du monde (3-1). «Nous ne baissons pas les bras. Nous avons encore la chance de nous qualifier pour les 8ès de finale. C’est vrai, ça sera dur. Il va falloir aller chercher au fond de nos tripes pour pouvoir gagner la Nouvelle-Zélande. Nous sommes des Lionnes. Notre objectif était de faire mieux qu’en 2015, et je crois qu’une seconde chance s’offre encore à nous. Il y a encore une dernière carte à jouer», s’est ainsi épanchée Gabrielle Aboudi Onguené, unique buteuse camerounaise dans ce match contre les championnes d’Europe.

Les Néerlandaises étaient bien au dessus des Lionnes, et ont mis en évidence leur suprématie en s’illustrant d’emblée par l’ouverture du score dans la partie. Sur une attaque placée hollandaise, Van de Sanden, décalée sur la droite, a centré pour la tête de Viviane Mediema (1-0, 41e). Mordues par cette ouverture du score, les Lionnes réagissaient deux minutes plus tard, lorsque Raïssa Feudjio trouvait sur un long ballon Abdoui Onguené. L’attaquante des Lionnes se jouait de la gardienne Veenendaal, et plaçait la balle du pied gauche au fond des filets (1-1, 43e). Les deux sélections regagnaient les vestiaires sur ce score.

Le Break

La reprise, toujours à l’avantage des «Orange’s Lionesses», lesquelles reprenaient la main dans le match grâce à Dominique Bloodworth, qui, sur un corner, alors qu’Abam s’était manquée dans son dégagement, en profitait pour donner à nouveau l’avantage à son équipe (2-1, 48e). Malgré cette avance néerlandaise, et ce après des réajustements côté camerounais, avec les entrées de Nchout Ajara (Michaëla Abam), de Charlène Meyong (Ngo Mbeleck) et d’Henriette Akaba (Enganamouit), l’on a continué de croire à une réaction camerounaise comme ce fut le cas en première période, avant que l’insatiable Viviane Mediema ne vienne définitivement punir le Cameroun. La joueuse d’Arsenal, 22 ans, inscrivait son 60e but en sélection sur une frappe supersonique à l’entrée de la surface camerounaise, et ne laissait aucune chance à Annette Ngo Ndom (3-1, 85e).

Les Camerounaises sont assommées, et ont les pieds totalement gelés. Elles s’inclinent au finish pour la deuxième fois de suite dans la compétition. Néanmoins, elles peuvent encore espérer une qualification pour le second tour, surtout si le Canada domine la Nouvelle-Zélande dans le deuxième match du groupe. Et qu’elles parviennent à battre les Néo-zélandaises lors de la 3e journée.

Les Lionnes pourraient alors être repêchées parmi les quatre meilleures troisièmes pour compléter les affiches des 8ès de finale.