Mondial 2022: Ces événements qui ont terni les Barrages en Afrique

Les Barrages du Mondial 2022 ont rendu leur verdict mardi soir dans la zone Afrique. Les cinq qualifiés sont connus, il s’agit du Cameroun, de la Tunisie, du Ghana, du Sénégal et du Maroc. Les rencontres couperet jouées vendredi et mardi ont néanmoins été marquées par des incidents regrettables.

Avatar photo Par 30/03/2022 - 23:22
Mondial 2022: Ces événements qui ont terni les Barrages en Afrique

L’Afrique connaît déjà ses cinq représentants pour la prochaine Coupe du Monde prévue au mois de novembre 2022 au Qatar. Les pays qualifiés (le Cameroun, la Tunisie, le Maroc, le Ghana et le Sénégal) ont arraché leurs tickets au terme des barrages disputés en aller et retour vendredi et mardi.

Certaines de ces rencontres coupe-gorges ont été marquées par des incidents regrettables. L’un des  plus fâcheux est venu du Sénégal où la star égyptienne Mohamed Salah a été aveuglé par des lasers au moment où il s’apprêtait à exécuter son tir au but. Il faut dire que le public  sénégalais qui voulait à tout prix la qualification n’a pas hésité à utiliser cette méthode ignoble. L’image de ce triste scénario circule depuis sur les réseaux sociaux et n’honorent guère le football sénégalais et africain. El Shennawy, le gardien de but des Pharaons n’a pas été aussi épargné. Bien avant les séances des tirs au but, d’autres incidents pour lesquels la fédération égyptienne de football a porté plainte auprès de la FIFA ont été enregistré également. Message raciste envers Mo Salah, ou encore le bus caillassé, sont entre autres griefs contenus dans la plainte.

Autre lieu, autre mésaventure. La délégation de la République Démocratique du Congo a vécu un petit enfer au Maroc. Logés à l’hôtel Barcelo Anfa de Casablanca, les joueurs ont eu droit à un accueil particulier. En effet, les supporters marocains se sont organisés pour perturber leur sommeil avec  des  klaxons, pétards et feux d’artifice au bas de l’établissement jusqu’à très tard dans la nuit. La réaction des supporters marocains était une réponse au mauvais accueil réservé à leur équipe au match aller à Kinshasa. Une mauvaise réception est à l’origine d’une plainte adressée à la FIFA et la CAF par la Fédération royale marocaine de football. L’entraînement des Marocains en RDC avait été perdubée également.

Dans cette plainte, le Maroc se plaint entre autres de ce qu’aucun membre de la FECOFA n’est venu les recevoir à l’aéroport. De même que du  retard de l’arrivée des deux bus censés transporter la délégation marocaine jusqu’à l’hôtel de la résidence, et de la panne des deux bus simultanément sur le chemin de l’hôtel. La Fédération royale marocaine de football a aussi critiqué le manque de sécurité dans la rue, qui a conduit certains citoyens à empêcher le passage des deux bus.

Affrontements

L’autre événement ayant terni l’image du football africain pendant ces barrages est venu du Nigéria, où de violents affrontements ont éclaté entre des supporters qui ont envahi l’aire de jeu du National Stadium d’Abuja au coup de sifflet final  et l’élimination des Super Eagles (1-1). Les installations ont été dégradées, des bancs arrachés.Plusieurs bagarres ont éclaté. Incapables de contenir la foule, les policiers ont dû lâcher du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Les joueurs des deux équipes ont rapidement regagné les vestiaires par le tunnel. Ces malheureux événements auraient d’ailleurs causé indirectement  la mort d’un officiel de la CAF, en l’occurrence, le docteur Joseph Kabungo, médecin officiel de la CAF chargé des contrôles antidopage lors de la rencontre.
Ces incidents  montrent bien qu’à un moment,  l’enjeu a pris le dessus sur le jeu.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar photo
Wiliam Tchango est coordonnateur de la rédaction Afrique Centrale à Africafootunited.com. Journaliste camerounais spécialiste du sport et précisément du football, il parcourt depuis 2008, les stades camerounais et africains pour suivre sa passion. Son riche parcours l'a déjà mené dans plusieurs rédactions camerounaises et africaines et à couvrir plusieurs grands rendez-vous sportifs africains.
Nos recommandations: