Mercato: La FIFPRO déconseille certains pays aux joueurs

Dans plusieurs championnats, le marché des transferts des joueurs a ouvert ses portes et suit son cours. Cependant, certains pays sont déconseillés aux joueurs par la Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels (FIFPRO).

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 06/07/2022 - 18:34
Mercato: La FIFPRO déconseille certains pays aux joueurs

Dans un communiqué sur son site web et publié sur son compte officiel Twitter, l’institution dont le siège est à Hoofddorp, aux Pays-Bas, a mis en garde contre les violations contractuelles dans sept pays. En effet, la FIFPRO « déconseille aux footballeurs professionnels de signer pour des clubs en Algérie, en Chine, en Grèce (Super League 2), en Libye, en Roumanie, en Arabie saoudite et en Turquie en raison de violations contractuelles systématiques et généralisées dans ces pays ».

 

 

A en croire l’institution, la Turquie et la Roumanie sont deux pays où le non-respect des contrats bat son plein. Dans ces pays, c’est le non-paiement des salaires et les violations contractuelles qui sont souvent observés. « En Roumanie et en Turquie, les violations contractuelles par plusieurs clubs, y compris le non-paiement des salaires, restent un problème de longue date et récurrent », peut-on lire dans la note. Par ailleurs, un pays africain est aussi mentionné par la FIFPRO. Il s’agit de l’Algérie. « Le non-paiement des salaires est également un problème récurrent pour les joueurs en Algérie, en Chine et en Arabie Saoudite », selon le syndicat mondial des joueurs.

 

En ce qui concerne la Libye, la FIFPRO est de plus en plus préoccupée par le nombre croissant de joueurs étrangers bloqués dans le pays parce que les clubs qui les emploient refusent de leur fournir les documents nécessaires pour leur permettre de quitter le pays.

 

Par cet avertissement, les joueurs devraient faire attention lors de ce mercato estival. Ils devront savoir quelles directions emprunter pour ne pas être confrontés à ces problèmes. Il faut toutefois préciser que le Gabon est aussi l’un des pays où règne le non-paiement des salaires de joueurs. Depuis plus de deux ans, les footballeurs n’ont plus perçu le moindre revenu. Même si la FIFPRO n’a pas mentionné le Gabon, soulignons que les joueurs sont impayés d’ailleurs depuis trois mois déjà que le championnat a repris ses droits.

 

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: