MCA

MC Alger : Sonatrach ne renonce pas à son soutien financier

Publié le : / Par

Le président directeur général de la société pétrolière Sonatrach, Toufik Kakkar, réaffirme le soutien au MC Alger et encourage « ses dirigeants pour que le Mouloudia atteigne le rang des grands clubs mondiaux dans les systèmes de gestion et soit l’exemple pour le reste des équipes algériennes dans le domaine de la gestion type ».

Tout ce qui a été dit, sur un éventuel retrait de la société Sonatrach du MC Alger, a été balayé d’un revers de main par le patron de cette entreprise pétrolière, qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’occasion de la présentation des bilans d’activité de la Sonatrach.

Revenant sur l’envahissement, février dernier, du siège de la compagnie pétrolière par un groupe de supporters du club, le patron de la Sonatrach a estimé « nous sommes convaincus qu’il s’agissait d’une manipulation à des fins non sportives », tout en exhortant les supporters à faire preuve de « fair play ».

Ceci étant, Toufik Hakkar a mis l’accent sur la politique de la compagnie en la matière, qui  » tient à ce que les fonds aillent au service du sport et des sportifs », dans le cadre des aides financières et « non à d’autres fins ». Dans cet ordre, d’idées le PDG de la Sonatrach a clairement affirmé:  » Nous poursuivrons le soutien au MCA, filiale parmi d’autres filiales de Sonatrach, et nous encourageons ses dirigeants pour que le Mouloudia atteigne le rang des grands clubs mondiaux dans les systèmes de gestion et soit l’exemple pour le reste des équipes algériennes dans le domaine de la gestion type, ce à quoi nous aspirons, en vue de sortir de la gestion anarchique, dans le contexte de la rationalisation des dépenses ».

Il a tenu à rappeler que « Sonatrach est propriétaire d’une société sportive, à savoir le MCA et nous avons certaines filiales, dont la société de forage qui détient d’autres filiales qui participent aussi aux compétitions, et de ce fait, nous continuerons de financer ces équipes et tenterons de les développer davantage ».

Dans ce cadre, le président directeur général de la Sonatrach a précisé : « Notre intervention dans ces sociétés sportives touche uniquement l’aspect de gestion car elles sont des sociétés économiques, à l’instar du reste des sociétés et des succursales relevant de Sonatrach. L’on demandera des comptes à ces sociétés sur les investissements, les dépenses et les résultats, d’autant plus qu’elles sont appelées à réaliser des bénéfices.

Poursuivant son explication, Toufik Hakkar a indiqué: « À ce jour, nous ne leur exigeons pas de réaliser des bénéfices, mais nous leur demandons, plutôt, dans le cadre d’une feuille de route, mise au point par les nouveaux responsables du Doyen, d’améliorer la gestion de la société, à l’instar des grands clubs de par le monde ».

A propos de l’aspect technique, il a exclu toute ingérence de la Sonatrach en indiquant « nous n’interférons pas dans les affaires du club sportif, cela ne nous regarde pas car relevant des prérogatives des techniciens. Le choix de l’entraîneur et le recrutement des jours ne concernent que le club sportif du Mouloudia ».