Max-Alain Gradel : « Le football, c’est une question d’hygiène de vie »

Max-Alain Gradel : « Le football, c’est une question d’hygiène de vie »

Publié le : / Par

De passage au Bénin avec la sélection nationale ivoirienne de football dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022, Max-Alain Gradel nous (Africa Foot United) a accordé une interview dans laquelle il est revenu sur son état de forme, où il connaît une seconde jeunesse du côté de la Turquie. Dans cette interview, il nous livre le secret de ce retour en forme.

Dans la journée du dimanche 13 novembre 2021, les Eléphants ont battu le Mozambique 3-0 pour le compte de la 5è journée des éliminatoires du Mondial 2022 en Afrique. Revenu en forme après une traversée de désert émaillée par des blessures à Toulouse, Max-Alain Gradel est l’un des buteurs ivoiriens au stade Général Mathieu Kérékou. Il est auteur de l’ouverture du score des Ivoiriens à la 3e minute de jeu. Au sortir de cette victoire nette, l’ancien Toulousain s’est projeté dans un premier temps sur le match contre le Cameroun à Yaoundé, qui est la finale du groupe.

« Nous, on a fait un match celui d’aujourd’hui (samedi 13 novembre 2021) comme cela se doit. L’objectif était déjà de gagner, ce qui a été fait avec la manière. Contre le Cameroun, on est serein, on va tout faire pour se qualifier»., a martelé le natif d’Abidjan.

Évoluant aujourd’hui à Sivasspor en Turquie, Max-Alain Gradel a connu d’énormes difficultés lors de ses deux dernières saisons passées à Toulouse FC. Longtemps resté blessé, certains avertis du cuir rond l’ont déjà mis à la retraite anticipée. Mais depuis sa venue en Turquie, il a retrouvé une seconde jeunesse. Il a retrouvé la joie de toucher au football. Une forme retrouvée dont-il nous livre le secret.

Max Gradel Max-Alain Gradel : "Le football, c'est une question d’hygiène de vie"

« Souvent en Afrique, on a tendance à vite tuer le joueur. Lorsqu’un joueur africain passe la trentaine, on a tendance à dire qu’il est vieux, alors que non. L’âge, c’est juste un chiffre.  Tout est dans la préparation, dans la récupération et dans l’hygiène de vie. Un footballeur qui a 38 ans même, s’il a une bonne hygiène de vie, il peut jouer et faire des merveilles. Il y a le cas de Cristiano Ronaldo, et de plein d’autres joueurs. Le football, c’est une question d’hygiène de vie. L’âge, ce n’est qu’un chiffre».

A 33 ans, envisage-t-il déjà la retraite ? Le champion d’Afrique 2015 répond

« Tant que je me sens capable d’apporter à mon pays et à mon club, je ferai le maximum. Après, ça ne sera pas éternel. Il va falloir que je dise stop à un moment ou à un autre. Le moment viendra et je ne pourrai plus. C’est la vie et d’autres sont aussi passés par là. Je ne serai pas le premier non plus»., a-t-il expliqué pour conclure l’entretien.