Maroc : Lions de l’Atlas, Raja… La malédiction des tirs au but

Quelques semaines après l’élimination cruelle du Maroc en quarts de finale de la Coupe Arabe des Nations de la FIFA 2021 face à l’Algérie aux tirs au but, c’est au tour du Raja Casablanca de subir le même sort, ce mercredi 22 décembre en finale de la Supercoupe de la CAF contre Al Ahly. Une […]

Avatar de Abderrahmen Mahouachi Par 23/12/2021 - 00:36
Maroc : Lions de l’Atlas, Raja… La malédiction des tirs au but Badr BENOUN of Morocco during the FIFA Arab Cup Qatar 2021 Quarter-Final match between Morocco and Algeria at Al Thumana Stadium on December 11, 2021 in Doha, Qatar Photo by Icon Sport - Badr BENOUN - Mohamed CHIBI - Zineddine BOUTMENE - Al Thumana Stadium - Doha (Qatar)

Quelques semaines après l’élimination cruelle du Maroc en quarts de finale de la Coupe Arabe des Nations de la FIFA 2021 face à l’Algérie aux tirs au but, c’est au tour du Raja Casablanca de subir le même sort, ce mercredi 22 décembre en finale de la Supercoupe de la CAF contre Al Ahly. Une malédiction pour le football marocain.

El Berkaoui et le Maroc A’ avaient déjà déçu

Les hommes d’Houcine Ammouta étaient les favoris pour remporter la Coupe Arabe des Nations de la FIFA au Qatar, mais leur parcours s’est arrêté dans le stade des quarts de finale après leur défaite aux tirs au but, face à l’Algérie (2-2, 5-3 tab). Après avoir encaissé un incroyable but marqué par Youssef Belaili en prolongation, Anas Zniti était attendu au rebond lors de la séance de loterie. Mais le portier du Raja a déçu. Contrairement au portier Algérien, Rais M’Bolhi qui a été décisif en repoussant le tir du 4e tireur El Berkaoui, le gardien marocain, n’est parvenu à arrêter aucun des 5 tirs au but des Fennecs. Tous les joueurs algériens ont réussi leur tentative.

Une belle génération avec des joueurs comme Sofiane Rahimi et Badr Bennoun a dû alors dire adieu à son rêve de soulever le trophée à cause des tirs de chance. La suite, tout le monde la connaît puisque c’est l’Algérie qui a écarté le Qatar avant de s’offrir le titre face à la Tunisie.

Le Raja Casablanca n’a pas fait mieux

Le scénario était plus cruel pour les Verts qui ont pensé à la victoire en Supercoupe de la CAF jusqu’à ce but marqué dans le temps additionnel. Les Ahlaouis ont ensuite remporté le trophée, 6-5 aux tirs au but. Une défaite amère pour le deuxième de la Botola Pro D1 du Maroc qui était proche de signer sa troisième victoire en finale de la Supercoupe. La chance a encore une fois tourné le dos aux Marocains, pour la deuxième fois en l’espace de quelques jours.

Dans le football, il ne suffit pas d’être le plus fort pour gagner puisque parfois, quelques détails peuvent suffire pour changer le sort d’un match et le Maroc le sait très bien, puisque si la malchance se poursuivra durant la prochaine édition de la CAN, le Maroc, pourtant favori, peut subir une nouvelle désillusion.

 

Avatar de Abderrahmen Mahouachi
Journaliste et rédacteur sportif depuis 2013, je partage ma passion avec les fans du sport, spécialement les fans du football africain. Spécialiste du football africain, notamment maghrébin, je suis notamment un fan du football italien et un grand supporters de la Juventus.
Nos recommandations: