Manchester City – Guardiola : Mahrez ou l’irrationnel !

L’utilisation irrégulière Riyad Mahrez par Pep Guardiola soulève moult questionnements, notamment le problème qu’aurait le coach catalan avec les joueurs africains.

Avatar de Merzak Tigrine Par 09/05/2022 - 12:07
Manchester City – Guardiola : Mahrez ou l’irrationnel !

Le capitaine de la sélection algérienne a marqué l’unique but de Manchester City au Santiago Bernabeu devant le Réal Madrid et son remplacement a libéré trois joueurs madrilènes, qui ont apporté leur soutien à leur d’attaque d’où la remontada des Merengues. Moins d’une semaine plus tard, Riyad Mahrez saute du onze Citizens et reste sur le banc tout le match face à Newcastle. Malgré la large victoire de Manchester City (5-0), des voix se sont élevées pour s’interroger sur le comportement de Pep Guardiola vis-à-vis de Riyad Mahrez. Comment un entraîneur peut-il se passer des services d’un joueur, à propos duquel il déclarait quelques jours auparavant « il fait la différence dans les matches importants ». Ces propos étaient valables pour Riyad Mahrez et Phil Foden. Ceci étant, le turn-over auquel a recours Pep Guardiola demeure une énigme pour tous les amateurs et spécialistes du football, qui ne lui trouvent pas d’explication rationnelle. De manière générale, un entraîneur possède un onze-type et opére de tant à autre des changements en fonction de l’importance des matches ou de la disponibilité des joueurs (blessures ou suspensions). Jurgen Klopp. l’entraîneur de Liverpool, en donne le parfait exemple. Mais, Pep Guardiola dépasse tout entendement en matière de turn-over et en abuse, d’où les résultats irrégulière de Manchester City malgré la richesse de son effectif. Devant cette manière de faire du coach catalan, des critiques ressortent inévitablement le problème qu’aurait Pep Guardiola avec les joueurs africains. Au FC Barcelone, il a eu des problèmes avec Samuel Eto’o fils, qui a été poussé à rejoindre l’inter de Milan. Dans le même club il a lésé le Malien Seydou Keita. A Manchester City, Pep Guardiola était régulièrement en conflit avec l’ivoirien Yaya Toure. Et maintenant, c’est Riyad Mahrez, qui fait les frais de ce comportement bizarre de ce « philosophe » du football, au détriment du club. Ses sautes d’humeur durant les matches vis-à-vis du joueur algérien, chose qu’il se garde de faire avec les autres, laissent penser que Pep Guardiola n’a pas le même respect pour tous ses joueurs. Il dévalorise le joueur africain et l’empêche d’atteindre les sommets. Les Samuel Eto’o fils, Yaya Toure, Seydou Keita et Riyad Mahrez auraient pu prétendre à des distinctions individuelles importantes, si Pep Guardiola leur avait donné plus d’opportunités d’étaler leurs talents.

LIRE AUSSI:   Gabon – Pédophilie : La FIFA suspend les présumés pédophiles

 

 

Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: