Gervais Rigo

Mali – Ligue 1 : L’Ivoirien Gervais Rigo viré par le Stade Malien

Publié le : / Par

Gervais Rigo n’a pas fait long feu à la tête du staff technique du Stade Malien. Le technicien ivoirien vient d’être viré par le club de Bamako. Il est débarqué par la direction du club pour insuffisance de résultats.

Les dirigeants viennent à peine de limoger Gervais Rigo. Cinq mois après son arrivée, Gervais Rigo repart déjà sur la pointe des pieds. l’Ivoirien nommé à la tête du Stade Malien n’a jamais pu réussir à entretenir longtemps l’espoir d’un avenir meilleur pour ce club basé à Bamako. Conséquence, son séjour est tout simplement écourté pour insuffisance de résultats, selon une source contactée par le média ivoirien Sportmania.

L’arrivée de l’entraîneur ivoirien en octobre 2020 a suscité beaucoup d’espoir chez les dirigeants et les supporters. Mais très vite, ils seront déçus par la mauvaise série de contre-performances que traverse le Stade Malien. Avec Gervais Rigo, les Blancs de Bamako n’ont récolté que 7 points après 6 journées de championnat. Ce début de saison complètement manqué est loin des objectifs visés par la direction du club.

Après 6 journées, le club appelé à jouer les premiers rôles n’est que 5è de la Ligue 1 malienne. Si pour certains la décision de limoger Rigo est précipitée, la source de Sportmania estime qu’il a eu du temps sans pour autant jamais réussir à faire changer la donne. « On lui a laissé du temps. Mais il n’est jamais parvenu à sortir la tête de l’eau. Son message ne passait plus auprès des joueurs et on ne voyait pas comment il aurait pu redresser la courbe des résultats du club », lit-on.

La victoire à Conakry face à Ashanti Gold du Ghana en Coupe de la Confédération a fait rêver plus d’un. Malheureusement, le Stade Malien échoue aux portes de la phase de poule face au Wydad de Casablanca. Cette élimination couplée au mauvais début de saison du club n’a fait que pousser Gervais Rigo vers la porte de sortie.

Cependant, d’autres sources estiment que le technicien ivoirien n’a pas été aidé par certaines circonstances. Les blessures à répétition des joueurs cadres, le manque de concentration, le CHAN qui a un peu déstabilisé ses préparatifs avec des joueurs revenus fatigués. Bref, face à l’urgence, la direction du club a pris la décision qui s’imposait vis-à-vis du successeur de Djibril Dramé. En attendant la nomination d’un nouvel entraîneur, Sallou Mohamed Ousseïn assure l’intérim.