Mali : le Comité exécutif de  Femafoot accusé de détournement

Dans une correspondance conjointement adressée à la Fifa et au président de la transition malienne, 5 ligues de football dénoncent la gestion catastrophique des fonds de la Fédération Malienne de Football.

Avatar de Joseph Essama (Cameroun) Par 30/06/2022 - 10:05
Mali : le Comité exécutif de  Femafoot accusé de détournement

S’achemine-t-on vers une nouvelle crise au sein de la Fédération Malienne de Football ?  Seul l’avenir nous dira ! Dans une correspondance conjointement adressée au président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta et à la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura,  cinq des neuf ligues régionales  du football malien dénoncent des détournements supposés de fonds au sein de la Femafoot.

Selon la responsable des ligues de football de Kayes, Koulikoro, Kidal, Ségou et Tombouctou la gestion des fonds au sein de la Femafoot est  «seulement calamiteuse, les budgets sont souvent adoptés, après exécution, et les comptes n’ont jamais été certifiés par les auditeurs externes (…) », apprend-on de la correspondance dont Africafoot United tient copie.

Les ligues indignées soulignent que  « les fonds générés par nos compétitions, les contributions de nos sponsors, les subventions de la FIFA et de la CAF, les droits perçus dans le cadre de la redevance média, les cachets des matches amicaux sont simplement dilapidés et ne servent pas le football ». Elles dénoncent le fait  que : « les rapports financiers 2020-2021 dégagent un déficit de 1,03 milliard de francs CFA, pour un seul exercice. Pour le budget 2021-2022, en cours d’exécution, de près de 5 milliards FCFA, la part des ligues et clubs est à moins 100 millions de francs CFA. Les ligues régionales ne perçoivent que 3 millions de francs CFA par an pour l’organisation de leurs différentes compétitions. Cette subvention est payée de manière discriminatoire, selon que vous soyez parmi les ligues favorables ou opposées à leurs pratiques. Pendant ce temps, les membres du Comité exécutif de la Femafoot s’octroient 16 millions de francs CFA par mois comme salaire et autres primes. »

Un énorme préjudice

Selon les signataires de la correspondance, il existe deux comptes bancaires spéciaux pour les fonds alloués par la FIFA. Une réalité  contraire aux dispositions réglementaires en la matière. Les présidents des ligues indignées soutiennent que  les fonds destinés à la Femafoot ont transité par le second compte sans être indiqués dans les états financiers de l’instance faitière du Football. Ce qui crée selon les termes de la lettre adressée à la Fifa,  un préjudice estimé autour de 428 369 660 de francs CFA.

Ainsi, pour faire l’économie d’une nouvelle crise dans le football malien, elles sollicitent l’implication du chef de l’Etat et de la FIFA en vue d’exiger de la Femafoot l’audit financier et judiciaire des comptes de la Fédération, l’ouverture d’une enquête sur le mode de gouvernance instauré au niveau de la Femafoot, le retrait des statuts types qui non seulement seraient adoptés en violation des textes, mais qui sont aussi source d’éventuels conflits, ainsi que la cessation immédiate de toutes formes d’ingérence du Comité exécutif dans les affaires internes de ses membres.

La Fédération Malienne de Football enregistre cinq procédures pendantes  devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), pour un coût de plus de 80 millions FCFA.  Si rien n’est fait, elle va se retrouver dans une nouvelle crise. C’est pourquoi, les présidents des cinq ligues contestataires, qui affirment avoir déjà informé le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) et le département en charge des Sports de la situation, appellent à l’implication du président de la Transition. Cela évitera que le football malien qui n’est pas à ses beaux jours s’enlise davantage.

 

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Essama (Cameroun)
Passionné de journalisme, je travaille depuis près de 8 ans comme journaliste au Cameroun. J'ai servi en tant que journaliste politique dans plusieurs rédactions au Cameroun, avant de me reconvertir en économie puis au sport. Je suis membre de l'association des reporters sportifs du Cameroun (RSC). J'ai également collaboré avec plusieurs sites sportifs Camerounais.
Nos recommandations: