Mahrez d’un côté, Mendy et Ziyech de l’autre  Entre les deux, l’Afrique balance ! Porto, 05/28/2021 - English fans in the city of Porto where tomorrow the Champions League Final between Manchester City and Chelsea will take place. (Ivan Del Val / Global Images) By Icon Sport - Porto (Portugal)

Mahrez d’un côté, Mendy et Ziyech de l’autre Entre les deux, l’Afrique balance !

Publié le : / Par

Quel que soit le vainqueur de cette prestigieuse compétition, les Africains fêteront le titre.

Le continent africain sera partagé ce 29 mai entre Manchester City et Chelsea. Dans les deux camps l’Afrique est représentée. L’Algérien Riyad Mahrez défend les couleurs de Manchester City, alors qu’en face il y aura le Marocain Hakim Ziyech et le Sénégalais Edouard Mendy. A la fin de la rencontre, un ou deux autres Africains viendront allonger la liste des vingt-quatre joueurs du continent déjà vainqueurs de ce trophée. Si Manchester City l’emporte, Riyad Mahrez sera le second Algérien à remporter ce titre après Rabah Madjer (FC Porto 1987). Dans le cas ou Chelsea s’impose, Edouard Mendy deviendra le troisième Sénégalais à soulever la coupe aux grandes oreilles après Salif Diao (Liverpool 2005) et Sadio Mané (Liverpool 2020). Quant à Hakim Ziyech, il rejoindrait alors Ashraf Hakimi (Real Madrid 2018) dans la liste des Marocains vainqueurs de la ligue des champions d’Europe.

Ainsi, quelle que soit l’issue de cette finale anglo-anglaise, l’Afrique sera du côté du vainqueur. Il y aura de la joie dans une partie du continent et l’on fêtera son champion comme il se doit. Mais, avant ces moments de joie et le coup de sifflet final de l’arbitre, le cœur des Africains balancera tout au long des quatre-vingt-dix, voire cent-vingt, minutes que durera ce match. L’Afrique encouragera ses représentants et applaudira leurs gestes techniques ou leurs buts. Riyad Mahrez, Hakim Ziyech et Edouard Mendy feront monter l’adrénaline de leurs fans africains par leurs performances. Que le gagnant soit Manchester City ou le FC Chelsea, les Africains célébreront un ou deux des leurs, qui auront honoré encore une fois le continent, dont les enfants jouent désormais régulièrement dans la cour des grands. Ces dernières années, les joueurs africains évoluent au plus haut niveau et gagnent les trophées. Leurs performances forcent le respect et poussent les meilleurs clubs du monde à demander leurs services. Du Real Madrid avec ses treize ligues des champions au Bayern de Munich, qui domine l’Europe depuis quelques années, en passant par Liverpool, l’Atletico de Madrid, ou la Juventus de Turin, ils sont tous là à guetter les pépites africaines. Ils veulent tous des Samuel Eto’o Fils, des Michael Essien ou des Sadio Mané. Ce 29 mai, l’Afrique ajoutera de nouveaux noms de ses enfants aux vainqueurs de cette prestigieuse compétition.