IH0toylPy4EqjZyZclqU Liverpool : l'Afrique triomphante

Liverpool : l’Afrique triomphante

Publié le : / Par

Liverpool n’a toujours pas accédé au trône en Angleterre depuis 1990. Ça fait 29 ans que les Reds courent après un 19e titre de champion, lequel leur a encore échappé cette saison au profit de Manchester City. Néanmoins, ils ont la possibilité d’accéder au trône européen, 14 ans après leur dernier sacre en 2005. Ce rêve est possible avec cette génération de joueurs exceptionnels, au collectif le plus déterminé d’Europe, et surtout porté par quelques individualités, notamment celles venues d’Afrique, notamment l’Egyptien Mohamed Salah, le Sénégalais Sadio Mané, le Camerounais Joël Matip et le Guinéen Naby Keïta. 

Ils sont des pièces maîtresses dans le dispositif tactique de Jurgen Klopp, et donnent satisfaction à chacune de leurs prestations. Ils seront encore d’attaque samedi lors de la finale de Ligue des champions face à Tottenham, à l’exception de Naby Keïta. Le Guinéen manquera la finale en raison d’une blessure à la cuisse. Il s’était déjà pourtant fait un trou dans l’entre-jeu de Liverpool lors de la deuxième moitié de saison. Malheureusement il a de nouveau été fauché par une blessure et sa participation à la CAN 2019 est même hypothétique. 

Le Camerounais Joel Matip ne sera pas avec le Cameroun en Egypte. Il a claqué la porte de la sélection. Mais il disputera la finale de la C1 dans l’axe des Reds aux côtés de Virgil Van Dyk. Une place qu’il a regagnée de retour de blessure après une première partie de saison passée à l’infirmerie. Il est dans une forme phénoménale, à l’image de ses équipiers Sadio Mané et Mohamed Salah. 

 

Les deux attaquants africains sont les grands artisans de l’embonpoint de Liverpool sous l’ère Klopp. Il est difficile de parler de l’un sans évoquer l’autre, tant leur collaboration sur le terrain est extraordinaire et force l’admiration. Ils forment avec le Brésilien Roberto Firmino, la meilleure triplette d’attaque en Europe. Mais ce dernier blessé, Mane et Salah sont restés les hommes providentiels de leur équipe. La preuve, ils ont terminé tous deux meilleurs buteurs du club avec 22 buts chacun, et co-meilleurs de Premier League avec le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang qui a totalisé le même nombre de buts.