Lions Indomptables  : Roger Milla, un monument de la CAN Roger MILLA -20.06.1990 - Cameroun / Colombie - 1/8 de Finale de la Coupe du Monde 1990 - Naples - Italie Photo

Lions Indomptables  : Roger Milla, un monument de la CAN

Publié le : / Par

La Coupe d’Afrique des Nations Total Energies 2021 se déroulera du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. Le pays de Roger Milla accueille la compétition, 50 ans après l’unique édition qu’il avait abritée jusque-là (1972). Le buteur le plus âgé en phase finale de Coupe du monde (42 ans et 39 jours) a inscrit son nom en lettres d’or dans l’histoire de cette compétition.

Légende du football africain et mondial, Roger Milla sera forcément l’une des principales attractions des visiteurs et amoureux du football qui feront le déplacement du pays des Lions indomptables pour la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations prévue du 9 janvier au 6 février 2022.

La CAN, c’est une compétition que le vétéran du football camerounais connaît plutôt bien pour l’avoir disputée à quatre reprises. Il a notamment participé aux éditions 1982, 1984, 1986 et 1988. Quatre participations pour deux trophées remportés en 1984 et en 1988 et une deuxième place (1986).

Il a surtout marqué ces éditions de son empreinte, lui qui terminait meilleur buteur en 1986 et en 1988. 7 de ses 32 buts inscrits sous les couleurs du Cameroun ont été marqués en Coupe d’Afrique des Nations.

Roger Mila 1 Lions Indomptables  : Roger Milla, un monument de la CAN

 Photo : Icon Sport 

 

Roger Milla a pourtant découvert la compétition assez tardivement. Il est âgé de 30 ans lorsqu’il prend part à sa toute première édition de la CAN en 1982 en Libye. Les Camerounais terminait la compétition au premier tour avec trois points pris et un seul but marqué par Mbida Arantes lors de la première journée face à la Tunisie (1-1). Malgré trois titularisations, Roger Milla qui évolue au SC Bastia à cette époque repart de la compétition sans jamais toucher aux filets.

En 1984, lors de leur  deuxième participation à la plus prestigieuse des compétitions africaines en Côte d’Ivoire, Roger Milla et ses coéquipiers offrent au Cameroun son tout premier trophée. Une victoire collective qui contraste avec ses statistiques individuelles peu reluisantes, puisqu’il n’inscrit qu’un seul but pendant la compétition.

Il revient plus tranchant en 1986 en Egypte, signant quatre réalisations pour finir en tête du classement des buteurs. Il marque à tous les matches jusqu’en demi-finale (4 matches 4 buts). Mais en finale face à l’Egypte, la rencontre est serrée et les deux équipes ont dû se départager aux tirs aux buts (0-0, 5-4 Tab). Les Pharaons se montrent  plus adroits et empêchent le Cameroun de célébrer un deuxième sacre consécutif.

En 1988 au Maroc, le grand Roger est encore au rendez-vous et avec la même vigueur et la même détermination il conduit son pays vers le sacre final et surtout termine en tête du classement des buteurs avec deux réalisations, à égalité avec l’algérien Lakhdar Belloumi, l’égyptien Gamal Abdel Hamid et l’ivoirien Abdoulaye Traoré. L’histoire du ballon d’or africain 1976 et 1990 avec la CAN se termine sur cette belle note. Ses statistiques globales affichent précisément 18 matches pour 7 réalisations.