Gabriel-Zabo

Lionnes Indomptables : Gabriel Zabo recadre sa capitaine Aboudi Onguéné 

Publié le : / Par

Le sélectionneur des Lionnes Indomptables a répondu à la polémique créée par les propos de sa capitaine. En conférence de presse  d’après match face au Ghana, cette dernière disait ne pas comprendre les choix du sélectionneur.

L’élimination précoce des lionnes au tournoi Aisha Buhari continue de faire parler. S’il est clairement établi que le tournoi ne disposait pas d’un réel enjeu sportif, les deux défaites face au Maroc et au Ghana ont été digérées dans la douleur dans le camp camerounais: «Le Coach a fait des choix; peut-être, il voulait voir d’autres joueuses… Lui seul sait ce qu’il recherchait dans ce tournoi. Il a trouvé mieux de laisser d’autres (professionnelles, ndlr) au repos… Lui seul fait les choix, et lui seul sait donc ce qu’il recherchait» déclarait la Capitaine des lionnes lors de la conférence de presse.

Si les déclarations de la Capitaine ont été perçues par plusieurs comme une maladresse, le sélectionneur a tenu à clarifier les choses  en élucidant la logique qui a guidé ses choix pendant la Buhari Cup, et  surtout en recadrant sa capitaine.

«Nous avons à cœur de rajeunir l’effectif et le tournoi Aisha Buhari nous a permis de voir dans quel secteur nous devons renforcer le groupe et au sortir de ce tournoi, nous avons tiré des leçons…Ce n’est pas à Aboudi Onguene de justifier les choix, c’est à moi de justifier les choix. Nchout Ajara ne pouvait pas venir car elle est sur le point de quitter l’Espagne pour l’Italie et est concentrée sur son transfert, même cas pour Aurelle Awana, Meyong Charlene est en Chine et ne pouvait pas venir vue les restrictions liées à la covid19 de ce côté là et la distance, c’est le cas aussi pour Estelle Johnson.  Donc, elles ne sont pas écartées de la sélection, je dois faire taire ce genre de polemique parceque ce n’est pas à Aboudi de répondre des choix que moi je fais», a déclaré le sélectionneur.
Des propos qui viennent définitivement taire une polémique qui semblait vouloir prendre de l’ampleur.