Ligue 1: Arsenal et Naples se disputent Nicolas Pépé (Lille)

Ligue 1: Arsenal et Naples se disputent Nicolas Pépé (Lille)

Publié le : / Par

 « Le club a reçu trois offres écrites à 80 millions d’euros et le joueur devrait opter soit pour Arsenal, soit pour Naples. Cela devrait se décanter d’ici mardi », a affirmé cette source à l’AFP.

« Les deux clubs lui proposent un salaire net de 8 millions d’euros et je pense que le joueur a déjà fait son choix. La préférence de Pépé irait pour Arsenal, qui disputera la Ligue Europa cette saison. Mais la perspective de jouer la Ligue des champions avec le Napoli et l’entraîneur Carlo Ancelotti pourraient encore faire basculer la balance du côté italien », a-t-elle ajouté.

Selon une autre source, le Paris SG, où le Francilien de 24 ans rêve d’évoluer, est finalement entré dans la course dimanche, mais peut-être trop tardivement pour attirer l’ailier, qui reste sur une saison exceptionnelle avec les Dogues (22 buts, 11 passes décisives). La difficulté pour le PSG serait surtout de rester dans les clous du fair-play financier.

Contacté par l’AFP, le président du Losc, Gérard Lopez, n’a pas souhaité s’exprimer sur ce dossier. Il a revanche confirmé que l’attaquant portugais Rafael Leao (20 ans) allait quitter le club.

« Il devrait s’engager avec l’AC Milan, qui propose 35 millions d’euros, plus 20 % du montant de sa revente », a indiqué dimanche le dirigeant hispano-luxembourgeois à l’AFP.

Leao, qui a inscrit 8 buts en 24 matches la saison dernière, était arrivé libre l’été dernier en provenance du Sporting Portugal, son club formateur.

Selon une source proche du dossier, le Nigérian Victor Osimhen (Charleroi) tient la corde pour renforcer l’attaque lilloise. Le Portugais André Silva (Milan AC), recalé à la visite médicale à Monaco, serait également une option. 

Le Losc est par ailleurs très sollicité pour céder son milieu défensif Boubakary Soumaré. Il a en effet reçu trois offres fermes pour l’international français U20, deux à 40 et une à 50 millions d’euros. 

Le Losc privilégierait une vente conditionnée à un prêt immédiat pour cette saison, mais un départ n’est pas exclu.

« On a le temps, on n’est pas pressé dans ce dossier. La seule certitude qu’on a, c’est qu’il sera remplacé s’il part et on a déjà plusieurs solutions dans cette optique », a souligné à l’AFP Gérard Lopez.

Lille, qui a terminé dauphin du PSG à la surprise générale en mai dernier, un an après avoir frôlé la relégation, retrouvera la Ligue des champions en septembre, sept ans après sa dernière participation.