Liga: Polémique autour des matches du vendredi et du lundi rebondit

Liga: Polémique autour des matches du vendredi et du lundi rebondit

Publié le : / Par

La juge Carmen Pérez González, chargée de superviser les compétitions ayant lieu sous l’égide de la fédération, considère que la RFEF est celle qui a compétence pour fixer les jours des matches, alors que la Ligue a seulement autorité en ce qui concerne « la spécification des horaires » des matches.

Sa décision est motivée par le fait que l’accord actuel entre la RFEF et la Ligue ne prévoit pas la tenue de matches le lundi et le vendredi, comme c’était le cas dans l’accord précédent, qui a pris fin le 30 juin.

En conséquence, les trois premières journées de la Liga sont modifiées, de sorte que le match inaugural de la nouvelle campagne entre le FC Barcelone et l’Athletic Bilbao prévu pour vendredi 16 août, passe au samedi 17.

La rencontre entre Majorque et Eibar, initialement prévue pour le lundi 19, est également déplacée samedi 17 août, tout comme Betis-Valladolid, est déplacé du lundi 19 au dimanche 18.

Elle affecte également les deuxièmes et troisièmes journées de championnat, les seules à ce jour avec des horaires fixés, qui passent leurs matches du vendredi et du lundi au samedi et au dimanche.

La Ligue a déjà exprimé son désaccord, affirmant que la compétition espagnole est « la seule organisation compétente pour fixer les horaires et les dates dans la compétition nationale de football professionnel ».

« Par conséquent, les horaires déjà indiqués par La Liga pour les premiers jours de la compétition seront ceux dans lesquels les matches seront disputés », ont ajouté les dirigeants du championnat d’Espagne dans un communiqué.

Celui-ci rappelle également qu’une audience « est prévue le 7 août dans le but de résoudre cette attaque de la RFEF contre les compétences de La Liga ».

Le juge chargé de cette affaire pourrait alors décider s’il y a lieu d’appliquer une mesure conservatoire avant qu’il ne tranche sur le fond de l’affaire.