LIGA :  LOPETEGUI FILE AU REAL MADRID

LIGA : LOPETEGUI FILE AU REAL MADRID

Publié le : / Par

 

 

florentino pérez assemblée.jpg LIGA : LOPETEGUI FILE AU REAL MADRID

La nomination de Lopetegui est le scénario craché de la démission de Zinedine Zidane à la tête du Real. Autant personne n’avait pensé au départ du français, rare sont ceux qui pariait sur l’arrivée du technicien espagnol qui, fraichement, venait de prolonger avec la « Roja » jusqu’en 2020. La Fédé espagnole a confirmé l’info. Madrid, sans soucis, s’est engagé à payer la cluse libératoire.

A la recherche d’un entraineur disponible, de taille et surtout de la maison, Florentino Perez a tout de suite jeté son dévolu sur l’espagnol de 51 ans, qui remplit ses 2 critères de choix. Soit pour avoir évolué en tant que gardien du Real (1989-1991) et ex-entraîneur de la réserve (2008-2009).

Le président merengue peut donc pousser un ouf de soulagement. Il a enfin trouvé la solution à l’épineux problème de succession de ZZ. Dans la forme, Lopetegui est un bon choix. Dans le fond, il devra confirmer sur le banc, avec des résultats, seul gage d’être considéré comme étant le choix parfait. Mais avant ,direction l’immense chantier de la reconstruction.

Lopetegui a triomphé des noms tels Mauricio Pochettino de Tottenham, d’Antonio Conte de Chelsea, coach de Chelsea, Michel, l’ancien technicien marseillais, ou Guti, entraîneur d’une des équipes de jeunes du Real. Forcement éblouit par cette nouvelle offre, qui se refuse rarement. Le coach espagnol est loin d’ignorer l’immense défi qui l’attend à la tête de l’ogre espagnol. 

Comme défi, celui de rebâtir l’effectif très riche qui a gagné 9 trophées en 2 ans et demi. Mais qui commence à montrer des signes d’essoufflement. 

Ce défi, il l’a déjà relevé dès sa prise de fonction à la tête de la sélection espagnole en 2016 en succédant à Vicente del Bosque. Sous sa houlette, la Roja, auparavant lauréate du Mondial 2010 et de l’Euro 2012 n’a rien perdu de sa superbe. Les stats parlent en sa faveur : Au total, matches amicaux compris, Lopetegui est invaincu en sélection avec 14 victoires et six nuls en 20 rencontres. 

Les épaules, Lopetegui, les a assez larges pour supporter la pression au sein de la maison blanche. La parfaite gestion de la crise catalane en est une illustration. Le cas Cristiano Ronaldo, c’est le dossier le plus brulant. Partira, partira pas ? Le portugais aurait des envies de départ. L’arrivée probable de Neymar du PSG. Viendra, viendra pas ? Le brésilien semble intéressé. 

Mais avant, c’est avec l’Espagne qu’il tentera de briller avec en ligne de mire un nouveau sacre mondial. Peut-être. 

MD