Libération tardive des joueurs par les clubs européens/La FIFA fausse la préparation des sélections africaines

En accordant le droit aux clubs européens de garder leurs internationaux africains jusqu’au 3 janvier 2022, la FIFA a brouillé les cartes des coaches des sélections africaines. Les joueurs africains arrivent au compte-gouttes au stages de préparation de la CAN de leurs sélections respectives. Voilà une situation pour le moins dérangeante pour les sélectionneurs des […]

Avatar de Merzak Tigrine Par 29/12/2021 - 18:56
Libération tardive des joueurs par les clubs européens/La FIFA fausse la préparation des sélections africaines
En accordant le droit aux clubs européens de garder leurs internationaux africains jusqu’au 3 janvier 2022, la FIFA a brouillé les cartes des coaches des sélections africaines.
Les joueurs africains arrivent au compte-gouttes au stages de préparation de la CAN de leurs sélections respectives. Voilà une situation pour le moins dérangeante pour les sélectionneurs des équipes nationales qualifiées à la phase finale de la coupe d’Afrique des Nations. Il leur est impossible de mettre en œuvre le programme initial de préparation en raison de l’absence de joueurs. A titre d’exemple, le coach des Fennecs a dû convoquer un quatrième gardien de buts, Abderrahmane Medjadel,  pour pouvoir disputer le premier match amical, prévu le 1er janvier contre la Gambie, avec un groupe plus ou moins homogène. Deux des trois gardiens de buts de la liste des 28 joueurs convoqués, en l’occurrence Rais Wahab Mbolhi et Mustapha Zeghba, n’ont pas été libérés par leurs clubs saoudiens, qui ont emboîté le pas aux clubs européens et appliqué à la lettre l’autorisation donnée par la FIFA de pouvoir garder les joueurs jusqu’au 3 janvier.
C’est juste un exemple, mais la réalité est que toutes les sélections participants à la CAN souffrent de cette violation par la FIFA de ses propres règles, qui permettaient la libération des joueurs africains quinze jours avant le début de la compétition et facilitaient le déroulement des stages de préparation. N’ayant pas réussi à la faire reporter ou annuler, l’instance suprême du football mondial fausse la fête du football africain. Et bien sûr, Gianni Infantino viendra à Yaoundé assister à l’ouverture et à la remise du trophée de la CAN.
LIRE AUSSI:   Tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2023 : Le Niger, l'Ouganda et la Tanzanie au menu de l'Algérie dans le groupe F
Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: