Les surprises, les satisfactions, les déceptions, tous les chiffres de la CAN 2019

Les surprises, les satisfactions, les déceptions, tous les chiffres de la CAN 2019

Publié le : / Par

 

La grande messe du football africain a tenu toutes ses promesses en émotion, avec des faits marquants. Au premier tour, Certains favoris ont tenu leur rang tandis que d’autres ont déçu.

L’Algérie, l’Egypte et le Maroc sont ceux qui ont assumé leur statut, en réalisant un parcours sans faute et sans le moindre but concéder de but. A l’opposé, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la RDC et la Tunisie, qui portaient aussi le costume de favoris ont déçu. Leurs résultats et prestations mitigés n’ont pas plaidé en leur faveur. Dans le lot des surprises, figurent Madagascar, le Bénin et l’Ouganda. La néophyte Malgache, 107è nation mondiale au classement Fifa, Madagascar a déjoué les pronostics les plus audacieux en se hissant en tête de sa poule devant des Nigérians au sommet de leur art.

Les deux autres ont su se tirer d’affaire. La suite de la compétition a été aussi fascinante. Des Pharaons, qui tombent de leur extrade face à des déterminés Sud-Africains.  Cela a été un véritable coup de tonnerre au bord du Nil, pour le pays hôte, qui rêvait d’un huitième sacre.

Le Maroc a aussi été désillusionné. Les sujets du royaume chérifien, qui ont perdu devant les Ecureuils venus du pays du vodou, sont encore inconsolables. Le Cameroun, détenteur du trophée, a aussi failli. Abandonner sa couronne dès les huitièmes devant l’éternel rival, le Nigeria, est considéré comme un fiasco.

Quant au Ghana et à la Côte d’Ivoire, ils sont passés tout près de réaliser de bonnes opérations, lors de leurs ultimes rencontres à cette campagne. Les Blacks Stars et Les Eléphants ont quitté la compétition lors des tirs au but, respectivement en 8è et quart de finale. La Tunisie, après son ticket pour le dernier carré, avait commencé à imaginer un destin continental. Les Super Eagles du Nigéria, n’ont pas réussi à obtenir leur 4è titre continental, mais se sont consolés avec la médaille de Bronze et un titre de meilleur buteur, grâce aux 5 réalisations de son attaquant Idion Ighalo.

 Les Lions du Sénégal, efficaces à défaut d’être brillants, ont encore échoué en finale comme en 2002. Comme en 1990, l’Algérie, a réalisé un parcours parfait. En plus de leurs qualités offensives avec 13 buts inscrits, les Fennecs détiennent la meilleure défense du tournoi ex-aequo avec le Sénégal (2 buts concédés). L’Algérie, le champion de la CAN 2019, dont la force première réside dans son collectif, est de retour sur le toit de l’Afrique 29 ans après !

 

102 BUTS INSCRITS (1,96 but / matchs)

MEILLEURE ATTAQUE : ALGERIE (13 buts inscrits)

MEILLEURE DEFENSE : ALGERIE – SENEGAL (2 buts concédés)

MEILLEUR BUTEUR : ODION IGHALO (5 buts inscrits)

MEILLEUR JOUEUR DU TOURNOI : ISMAEL BENNACER (Algérie)

MEILLEUR PASSEUR : ISMAEL BENNACER (Algérie) – FRANCK KESSIE (Côte d’Ivoire)

168 CARTONS JAUNES 

5 CARTONS ROUGES