Le CHAN Cameroun 2020, une pépinière de talents Soufiane Bouftini of Morocco celebrates his goal during the 2021 Chan semifinal football match between Morocco and Cameroon at Limbe Stadium in Cameroon on 3 February 2021 ©Alain Guy Suffo/Sports Inc By Icon Sport - (Cameroun)

Le CHAN Cameroun 2020, une pépinière de talents

Publié le : / Par

Le rideau est tombé sur la sixième édition du Championnat d’Afrique des Nations qui a vu le Maroc soulever le trophée au détriment du Mali. Nonobstant la qualité de jeu des Lions de l’Atlas, plusieurs autres équipes sont arrivées à afficher des qualités remarquables et certains joueurs ont brillé de manière particulière. A ces derniers, il est opportun de s’interroger sur leurs avenirs dans le monde footballistique.

naby ca Le CHAN Cameroun 2020, une pépinière de talents

Loin des performances collectives des équipes, les différents joueurs présents au Championnat d’Afrique des Nations 2020 ont été exceptionnels. Chez les champions en titre en l’occurrence le Maroc, quelques joueurs ont livré des performances largement au-dessus de la moyenne. C’est l’exemple de Soufiane Rahimi ou encore Abdelilah Hafidi du côté marocain ou encore Issaka Samaké ou Morlaye Silla chez les Aigles du Mali.

En dehors de ses joueurs dans le rang des finalistes, on retrouve d’autres joueurs pétris de talents tels que le défenseur congolais Masasi Obenza, les milieux de terrain camerounais Salomon Charles Banga et togolais Richard Nane ainsi que plusieurs autres athlètes qui ont impacté d’une manière ou d’une autre leurs formations. Le CHAN désormais conjugué au passé, l’on s’interroge sur le devenir de ses stars en devenir qui méritent de plus grands défis pour polir leurs talents.

L’ avenir des plus brillants …

Le CHAN est désormais de l’histoire ancienne. Maintenant, l’actualité des prochains mois sera sans doute les éliminatoires de la CAN 2021. Ainsi, suite à leurs belles performances au CHAN, les joueurs locaux devraient être des options pour les sélectionneurs pour faire face aux dernières journées de la campagne qualificative. Dans le meilleur des cas, il serait juste de faire appel aux méritants pour la prochaine CAN qui se tiendra au Cameroun en 2O22.

Dans le cas où ses joueurs n’auraient pas la chance de faire leurs preuves en équipe première, il serait opportun que leurs avenir soient liés à des clubs plus huppés sur le vieux continent, où ils pourraient monnayer leurs talents. Ainsi, ils pourraient connaître des expériences plus enrichissantes que celles connues en Afrique dans les différents championnats locaux.

Pour conclure, le Championnat d’Afrique des Nations ne devrait pas se présenter comme une simple compétition de la Confédération Africaine de Football. Elle devrait permettre aux joueurs locaux de franchir un palier dans leurs carrières. Ces joueurs doivent pouvoir trouver des clubs en Afrique pour de plus grands défis ou franchir un cap en accédant à l’équipe première.