LDC – CAF (Raja 0-1 Zamalek) : Les Aigles Verts contraints à l’exploit au Caire

LDC – CAF (Raja 0-1 Zamalek) : Les Aigles Verts contraints à l’exploit au Caire

Publié le : / Par

La deuxième demi-finale aller de la Ligue des champions africaine 2019-2020 a eu lieu ce dimanche 18 octobre à Casablanca. La rencontre a mis aux prises les équipes du Raja Casablanca et du Zamalek. Le champion du Maroc n’a pas fait mieux que de concéder la courte défaite d’un but à zéro et s’impose la difficile tâche de gagner en terre ‘’hostile’’ pour le match retour. 

Le Raja n’a pas réussi le job. Les champions marocains n’ont pas pu venir à bout des Chevaliers blancs du Zamalek. Les hommes de Jamal Sellami ont courbé l’échine devant leurs adversaires sur le score d’un but à zéro. 

Au début de la rencontre, les deux formations se sont projetées très vite, histoire de ne rien laisser passer. Le Raja, évoluant à domicile, a semblé gagner la lutte à la possession de balle jusqu’à la 18e minute. C’est le moment choisi par le Zamalek pour scorer et ainsi lancer les hostilités dans une rencontre assez fermée. Bien servi par Ahmed Sayed, Bencharki parvient à tromper le gardien de but adverse et offre l’avantage aux siens. La révolte est sonnée par cette occasion mais le Raja n’a pas pu se montrer assez dangereux et finit les 45 premières minutes avec un seul tir cadré. Le Zamalek s’en sort plutôt bien en menant au score à la pause, bien qu’ayant perdu le contrôle du jeu. 

Au retour des vestiaires, c’est le Raja qui se montre plus entreprenant. Dès la reprise, Jamal Sellami opère un premier changement en sortant Fabrice Ngoma pour l’entrée en jeu de Mohamed Makaazi. Plus tard c’est Moutouali, puis Ben Malango, visiblement avachis, qui cèdent leur place. Malgré les tentatives répétées et la forte domination, le Raja est resté sans solution jusqu’au coup de sifflet final. 

On retient qu’il s’agit d’une belle opération pour le Zamalek qui repart victorieux en attendant la deuxième manche. Pour l’équipe adverse, c’est un revers qui complique les donnes. Les Aigles Verts ont démontré de belles choses, mais n’ont pas su se montrer efficaces, voire dangereux, devant les buts de Mohamed Abougabal. Ils vont devoir retourner au travail et se concentrer sur le match retour, car les enjeux restent toujours ouverts jusqu’au soir du 24 octobre 2020 au Caire.