La violence dans les stades d’Algérie : Alerte rouge !

Publié le : / Par

Décidément rien n’arrête les jeunes « supporters » Algériens à abuser de la violence dans les stades pour montrer leur mécontentement d’un mauvais résultat de leur équipe alors que la phase aller n’a pas encore pris fin.  Ce qui fait craindre le pire à l’approche de la phase retour décisive et qui est pleines d’enjeux.

SAID.B

Les pseudos supporters du Mouloudia d’Alger ont abusé hier, mardi, lorsque leur équipe était menée au score par l’USM Bel Abbès (1-0) pour le compte de l’avant dernière journée de la ligue 1.

Ces énergumènes ont d’abord insulté joueurs et responsables de leur équipe avant de casser les sièges du stade du 5 juillet puis les balancer sur le terrain et même sur des policiers anti-émeute !

Résultat de ces actes de vandalises annoncés d’ailleurs par la direction Générale de la sureté Nationale (DGSN): 18 policiers blessés dont 4 dans un état grave ainsi que 22 supporters également blessés ». De plus le communiqué de la DGSN indique aussi « la destruction de 10 véhicules appartenant à la Direction générale de la sécurité nationale ainsi qu’un véhicule privé et une ambulance de protection civile. ».

Et les services d’ordre ont arrêté 42 personnes au cours de ces événements, 22 pour trouble à l’ordre public et d’autres pour possession d’armes blanches, de drogues et des stimuli mentaux.

Un supporter tabassé par des policiers!

Lors de ses évènement des vidéo ont circulé sur les réseaux sociaux dont une, qui laisse pantois !

Cette vidéo montre trois policiers anti-émeute s’acharner à coup de matraque contre un jeune. Ce qui est vraiment choquant de la part des agents sensés remettre de l’ordre et non répondre à la violence par la violence. Et là, les responsables concernés vont certainement « sanctionnés » ces policiers qui ont failli dans l’accomplissement de leur mission. Une bavure qui n’est donc pas passée inaperçue !

Et à ce propos, la DGSN a de suite annoncé, entre autres,  ce mercredi, par l’intermédiaire du commissaire principal Hakim Belouar, chargé de la communication,que ses services ont ouvert une enquête pour s’assurer de l’authenticité de la vidéo postée sur les réseaux sociaux qui montre « un comportement indécent de certains agents de maintien de l’ordre pendant l’accomplissement de leur mission dans l’enceinte du stade, précisant qu' »elle prendra les mesures administratives nécessaires ».

Une responsabilité collective

Il est donc très urgent de passer à l’action et sanctionnant, d’abord, tout acte de violence d’une manière à même de dissuadé d’autres énergumènes à abuser de ce phénomène nuisible qui nuit à toute la société : la violence dans les stades.

De plus, tout un chacun se doit d’unir ses forces avec tous les concernés pour tenter d’endiguer ces actes de violences ! 

Le danger est là, et c’est l’alerte rouge dans la mesure où la phase retour décisive du championnat et ses grands enjeux avance à grand pas. Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard et qu’il y ait mort d’homme. Et là, c’est une responsabilité bien COLLECTIVE, que cela soit bien clair.