La presse Zimbabwéenne et l’élimination des Warriors

La presse Zimbabwéenne et l’élimination des Warriors

Publié le : / Par

Ils auront tout fait pour continuer l’aventure mais le sort en a décidé autrement. Les Warriors du Zimbabwe ont été éliminés du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2021) hier par le Burkina-Faso (3-1). Une défaite de trop qui contraint le Zimbabwe à plier bagage. La presse Zimbabwe se déchaine.

« Elimination des Warriors : Qu’est ce qui a mal tourné ? », s’interroge Soccer24. Dans son analyse, soccer24, premier site web de football au Zimbabwe se rend compte que « l’équipe (du Zimbabwe ndlr) était juste tactiquement inférieure à ses adversaires (Burkina-Faso) et cela n’avait rien à voir avec le fait qu’ils n’étaient pas en forme en raison du manque de compétition ». Le média va même jusqu’à pointer du doigt la responsabilité de l’entraineur Zdravko Logarusic dans cette défaite.

Une défaite retentissante qui n’est pas passée inaperçue au quotidien Anglais Zimbabwéen NewsDay. « Les guerriers s’écrasent », titre ce matin à la une NewsDay. Lequel journal rappelle contrairement à Soccer24 que « les Warriors se sont à peine entrainés pour ce tournoi en raison de la pandémie de coronavirus », tout en déplorant une « défense calamiteuse » et « des erreurs inhabituelles » ; tout comme « Chronicle » qui en complément, nous rappelle que le Zimbabwe est devenu la première équipe à être éliminée de la compétition. Chronicle, le quotidien le plus populaire de Bulawayo, tout en regrettant cette défaite estime que « l’entraineur (Zdravko Logarusic ndlr) aurait dû faire confiance à ses assistants qui ont une meilleure connaissance des joueurs locaux que lui ».

« Alors que certains pays ont investi dans des structures de football appropriées, en se concentrant sur le football junior, le Zimbabwe n’a rien fait à cet égard », soupire le quotidien Chronicle comme pour mettre le gouvernement Zimbabwéen face à ses responsabilités.

Comme pour calmer les esprits et appeler à se concentrer sur les solutions, le quotidien de Bulawayo estime qu’ « Il est indéniable que gagner la compétition était un pont trop loin pour les Warriors étant donné les circonstances en jeu » quand bien même que « beaucoup aurait pu être mieux fait pour que l’équipe réalise des performances animées », clame Chronicle pour sonner la fin de la récréation.

Avant de quitter la compétition, les Warriors livrent un dernier match face au Mali le dimanche 24 Janvier 2020, comptant pour la troisième journée, dans le groupe A.