aPRQQgTmGQFBRCH6Wn7I La finale depuis l'Algérie : Le peuple veut la coupe d'Afrique

La finale depuis l’Algérie : Le peuple veut la coupe d’Afrique

Publié le : / Par

 

Ayant déjoué tous les pronostics, en dominant tous leurs adversaires dans cette compétition, les joueurs de Djamel Belmadi ne sont plus qu’à 90 minutes, voire 120 minutes, du sacre final. Ils retrouvent sur leur chemin une vieille connaissance en l’occurrence le Sénégal qu’ils ont battu en phase de poules. Même si un match ne ressemble jamais à un autre, les Algériens partent avec un avantage psychologique certain dans cette seconde confrontation face à  cet adversaire qu’ils connaissent maintenant sur le bout des doigts.

Djamel Belmadi avait donné, en conférence de presse, un aperçu sur ses connaissances de l’equipe de son ami d’enfance Aliou Cisse. Le coach algérien sait parfaitement à quoi s’en tenir dans cette finale de coupe d’Afrique des Nations. Il a montré depuis le début de cette CAN qu’il maîtrisait parfaitement son sujet. Il n’en demeure pas moins qu’une finale d’une compétition « se gagne et ne se joue pas », comme l’affirment les entraîneurs et les joueurs de football. L’important c’est la victoire. Et Djamel Belmadi, qui ne l’ignore certainement pas, fera en sorte que les Belaili, Bounedjah et autres Bennacer soient une nouvelle fois au rendez-vous avec la victoire.

Ils devront à nouveau sortir le grand jeu face aux coéquipiers de Sadio Mané, qui se passeront de leur défenseur central du SSC Napoli, Kalidou Koulibaly, suspendu pour cumul de cartons jaunes. Le Sénégal ayant introduit un recours en annulation qui n’a pas reçu de suite favorable de la part de l’instance du football africain. L’absence de Koulibaly sera difficile à combler vu son poids dans l’axe central sénégalais. Il appartient à la paire Bounedjah-Belaili d’en profiter.

Ceci étant et au vu des forces en présence, les hommes de Djamel Belmadi donneront une fois de plus tout ce qu’ils ont dans le ventre pour achever leur parcours en beauté. C’est le voeu de tout le peuple algérien, qui ne cesse de scander lors de la célébration des précédentes victoires: « Echaab yourid la coupe d’Afrique » (le peuple veut la coupe d’Afrique). Le moment est donc venu pour les Mahrez, Mandi et autres Mbolhi de confirmer qu’ils sont les meilleurs. La deuxième étoile sur le maillot de la sélection est à leur portée pour peu qu’ils soient sur leurs gardes face à cette équipe sénégalaise capable du meilleur comme du pire. Tout semble concourir pour que l’Algérie monte une deuxième fois sur le toit de l’Afrique.