La CAN 2021 terminée, les problèmes des Camerounais ont refait surface

 
Vie chère, coupure d’eau et d’électricité, absence de routes, absence de plateau technique dans les hôpitaux etc… continuent de hanter les Camerounais, alors que le pays a investi plusieurs milliers de milliards pour organiser la CAN.

Avatar de Joseph Essama (Cameroun) Par 10/02/2022 - 23:10
La CAN 2021 terminée, les problèmes des Camerounais ont refait surface Cameroon fans dejected during the 2021 Africa Cup of Nations Afcon Finals Semifinal match between Cameroon and Egypt held at Olembe Stadium in Yaounde, Cameroon on 03 February 2022 ©Samuel Shivambu/Sports Inc - Photo by Icon sport

La joie d’un moment, c’est ainsi que l’homme de la rue résume désormais la 33e édition de la  Coupe d’Afrique des Nations qui s’est jouée au Cameroun du 09 janvier au 06 février dernier. Depuis la fin de cette compétition africaine qui a vu la victoire du Sénégal sur l’Egypte (0-0, 4 tab à 2), les problèmes des Camerounais ont refait surface.
Plusieurs quartiers de la ville de Yaoundé connaissent de plus belle,  des coupures intempestives d’eau et d’électricité. Au lieu- dit nouvelle route Olezoa, les habitants sont obligés de se ruer chaque matin chez un particulier qui a creusé un forage dans son domicile. Au regard de la souffrance que vivent ses voisins, il  a décidé de leur venir en aide en distribuant l’eau à tout le quartier. Le problème d’eau qui est général dans tout le pays pourra s’aggraver dans les prochains jours. Le Syndicat national des employés de l’eau potable a annoncé un arrêt de travail illimité à compter du 22 février prochain. Il dénonce la lente agonie du secteur de l’eau, ainsi que le mauvais management.

coupures La CAN 2021 terminée, les problèmes des Camerounais ont refait surface

Eneo réclame 40,1 milliards de FCFA à l’État

Dans le secteur de l’électricité, c’est la même galère. Plusieurs régions continuent de subir des coupures d’électricité.  « On a l’impression qu’ils ont relancé le système de rotation de l’électricité par quartier », remarque un client.  En 2020, Eneo, principal concessionnaire de l’énergie électrique au Cameroun continuait de réclamer 40,1 milliards de FCFA à l’Etat. Une dette qui, selon le directeur général de l’entreprise,  « handicape très sérieusement ses opérations et ses capacités de développement ».

Pourtant le pays a investi plus de 1000 milliards pour organiser la CAN. Un évènement  qui «  ne peut pas avoir un effet macroéconomique fort », prévenait l’économiste Dieudonné Essomba. La  dette publique du pays s’est creusée sous le poids des lourds investissements consentis pour organiser la compétition. Elle dépasse  aujourd’hui les 40 % du PIB. Les conséquences de cet endettement se payent cash. Même si certains experts estiment que le Cameroun est encore loin d’atteindre le seuil limite de l’endettement, le pays peine à mobiliser la somme de 100 milliards de FCFA sur le marché monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale depuis le 10 janvier.

Un SMIG à 36.270 FCFA !

mot La CAN 2021 terminée, les problèmes des Camerounais ont refait surface

Patrice Motsepe                               Photo by Icon sport

 

A côté de cela, l’Indice des prix à la consommation finale des ménages (IPC) en décembre  a cru de 1% à Yaoundé, la capitale camerounaise,  et de 1,9% dans la ville de Douala. Le kilogramme du riz  le  moins cher coute désormais 500 FCFA, dans un pays où le SMIG est de 36.270 FCFA. Le prix du poisson a explosé sur le marché et celui des loyers a fortement grimpé, se situant entre 20 et 35 000 FCFA la chambre dite moderne.

Coté sanitaire, le Cameroun avait besoin de 1300 milliards pour financer sa couverture santé universelle. Mais l’enveloppe a été ramenée à 71 milliards seulement, mettant ainsi de coté le paquet de base de soins et de services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions. « En choisissant d’investir des milliers de milliards pour organiser la CAN, le gouvernement  a privilégié le jeu à la santé des Camerounais », regrette Martial Onambani, chercheur à l’université de Yaoundé I. Alors qu’une région comme  l’Adamaoua, peuplée de près d’1 millions 5 00 000 personnes ne compte qu’un seul pédiatre en juillet 2021. A Yaoundé les insuffisants rénaux sont régulièrement confrontés à la pénurie des kits de dialyse.

En même temps la pression fiscale s’est accrue se situant  à 12,5% en 2022, contre 11,80% en 2021. Elle devra augmenter davantage pour se fixer  et à l’horizon à 13,55% en 2024, selon  le rapport d’analyse du document de programmation économique et budgétaire déposé le 4 juillet 2021 à l’Assemblée nationale.

Pour plusieurs Camerounais, la CAN est plutôt venu aggraver les problèmes du Cameroun et seules la CAF et certains pontes du régime chargés de la construction des infrastructures et de l’organisation de la CAN se sont faits de l’argent.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Essama (Cameroun)
Passionné de journalisme, je travaille depuis près de 8 ans comme journaliste au Cameroun. J'ai servi en tant que journaliste politique dans plusieurs rédactions au Cameroun, avant de me reconvertir en économie puis au sport. Je suis membre de l'association des reporters sportifs du Cameroun (RSC). J'ai également collaboré avec plusieurs sites sportifs Camerounais.
Nos recommandations: