L1 (France) : Gradel encense Pepé avant Toulouse-Lille

L1 (France) : Gradel encense Pepé avant Toulouse-Lille

Publié le : / Par

Nicolas Pepé, le jeune prodige ivoirien du LOSC est dans une forme impressionnante cette saison avec des statistiques qui forcent l’admiration. Déjà auteur de 19 buts et 11 passes décisives en championnat, il va essayer de les gonfler dimanche prochain lors du déplacement à Toulouse pour le compte de la 33ejournée. Il sera face à son compatriote Max Alain Gradel. Le capitaine du Téfécé est conscient que son jeune compatriote représente une menace pour son équipe, et n’a pas manqué de l’encenser à la veille de cette rencontre. «C’est un plaisir de le retrouver. J’espère qu’il ne sera pas aussi en forme que dimanche dernier contre le Paris Saint-Germain (deux passes décisives et un but)», a déclaré Gradel à l’AFP.

Les Violets s’étaient imposés au match aller à Lille (1-2). Ils sont conscients qu’il y a de la revanche dans l’air, et que le LOSC est inratable sur cette fin de saison, à l’image de Nicolas Pepé. «Je pense qu’il voudra en plus prendre sa revanche. On s’entraîne ensemble en équipe nationale. Du coup, je sais à peu près comment il joue. Mais ces joueurs-là, c’est quasiment impossible de les arrêter dans un bon jour».

Gradel n’a pas manqué également de parler du bon comportement de Pepé en équipe nationale de Côte d’Ivoire, tout en décrivant l’énorme potentiel qu’il représentait pour les Eléphants en perspective à la CAN 2019. «En Côte d’Ivoire, on est très content de ce qu’il réalise. Après, on connaît ses qualités, on sait ce qu’il est capable de faire. Et il n’a pas fini de montrer tout son potentiel. On est très heureux d’avoir ce joueur avec nous en équipe de Côte d’Ivoire, il faut en profiter au maximum. Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir un joueur comme ça dans son équipe. Pendant la CAN (la Coupe d’Afrique des nations, du 21 juin au 19 juillet en Egypte) avec l’équipe nationale, il faudra l’encadrer, faire le maximum pour lui afin qu’il puisse jouer comme il le sent. Il est arrivé petit à petit en sélection. Maintenant, il commence à vraiment s’imposer».