Non classé

Kenya – Équipe nationale de volleyball : Jane Wacu fait une pause

Jane Wacu a annoncé ce mardi vouloir faire une pause avec l’équipe nationale féminine kényane de volleyball. Selon elle, cette décision est prise en vue de se consacrer à d’autres projets. « Mon objectif était de faire les Jeux olympiques puis de faire une pause pour poursuivre d’autres projets et je pense que c’est le bon […]

Avatar de Honoré Lemou Par 29/09/2021 - 20:16
Kenya – Équipe nationale de volleyball : Jane Wacu fait une pause

Jane Wacu a annoncé ce mardi vouloir faire une pause avec l’équipe nationale féminine kényane de volleyball. Selon elle, cette décision est prise en vue de se consacrer à d’autres projets.

« Mon objectif était de faire les Jeux olympiques puis de faire une pause pour poursuivre d’autres projets et je pense que c’est le bon moment pour cela, mais ce n’est pas ma fin sur la scène du volley-ball. J’ai tout fait. J’ai participé à tous les événements internationaux que n’importe quel athlète aurait aimé, j’ai donné le meilleur de moi-même et je suis fière du fait que pendant mon règne, l’équipe a remporté des événements historiques, dont le Grand Prix mondial FIVB 2015 en Australie », a déclaré l’ancienne joueuse du lycée Tetu.

Pour rappel, Jane Wacu, 36 ans, a eu des séjours professionnels en France et aux Seychelles, mais ayant toutefois joué localement pour les champions en titre de la Ligue nationale de volleyball du Kenya, Kenya Prisons. Elle a rejoint l’équipe nationale pour la première fois en 2006.

La flamboyante Wacu a annoncé être disponible pour guider et tenir les mains des futurs setters, faire d’elles de meilleurs joueurs à l’avenir. Une manière pour la joueuse d’être redevable envers la Fédération kényane de volleyball et à sa Nation.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: