Kaba Diawara : « Nous on est là pour faire le meilleur parcours possible »

Après avoir imposé le nul au Sénégal, ce vendredi 14 janvier 2022, à l’occasion de la deuxième journée de la phase de groupes de la CAN 2021 dans la poule B, Kaba Diawara a dévoilé les ambitions de son équipe dans cette compétition.

Avatar de Wiliam Tchango (depuis Yaoundé) Par 14/01/2022 - 17:46
Kaba Diawara : « Nous on est là pour faire le meilleur parcours possible » Kaba Diawara - Crédit Photo : Icon Sport

La sélection guinéenne est en pleine reconstruction. Mais ses deux premières rencontres en Coupe d’Afrique des Nations 2021 lui ont permis de présenter un potentiel intéressant. Si le Syli national ne fait pas partie des favoris de ce tournoi, il ne manque pourtant pas d’ambition, surtout après ce résultat satisfaisant face au Sénégal, super favori du groupe B. « Nous on est là pour faire le meilleur parcours possible. Là, pour le moment, on fait deux matches, on a quatre points. Là aujourd’hui, c’était un test face à peut-être ce qui se fait de mieux sur le continent. Vous savez, en plus, il y avait la dimension derby et tout ce que ça englobe. C’est de l’expérience en plus pour mes garçons et je pense qu’ils ont montré un beau visage. Maintenant, il reste un match face au Zimbabwe parce que de toutes les façons, même si on avait gagné ou perdu, il aurait fallu le jouer, ce match. On a encore un match, si on arrive à sortir des poules, on verra contre qui on tombe et après, ça fera un match de plus à chaque fois et après, on fera les comptes tout simplement. » a déclaré Kaba Diawara en conférence de presse.

La Guinée nourrit certes des ambitions. Mais cela ne lui donne pas le droit, selon son  sélectionneur, de se comparer aux grands prétendants de cette 33ème Coupe d’Afrique des Nations.

« Ce n’est pas parce qu’on a fait match nul, ou qu’on a quatre points qu’on va commencer à faire le malin, on sait d’où on vient, on sait que la période de qualification pour la Coupe du Monde, on l’a ratée, on est, je le répète, en reconstruction. Si on prend l’effectif qu’on a aligné ce soir, il n’y a plusieurs garçons qui ne sont qu’à leur deuxième match de CAN alors que le Sénégal, on sait bien qu’ils ont été finalistes de la dernière CAN et qu’ils ont des garçons qui ont fait déjà 3-4 CAN ensemble et ils se connaissent depuis des années. Nous, on est en reconstruction, c’est un groupe jeune, c’est pour ça que je tiens à les féliciter. Mais on ne peut pas encore dire qu’on a déjà le niveau du Sénégal ou alors qu’on peut viser la demi-finale. On est là, on travaille, on progresse de match en match. Je pense qu’on a encore montré un beau visage ce soir. Il n’y a pas d’objectif précis. La formule est facile : prendre les matches les uns après les autres, mais c’est exactement ça pour nous, on vit presque au jour le jour mais là, il va falloir calmer tout le monde parce que je sais que, que ce soit dans les vestiaires là, ça commençait à chanter ou alors au pays, ça va faire la fête. Il faut se calmer, il reste encore un match, pour soigner les blessés, voir ce qui se passe au niveau du Covid et essayer d’aligner la meilleure équipe possible face au Zimbabwe. »

LIRE AUSSI:   Diadie Samassekou : « Après la victoire sur la Tunisie, il faut confirmer »
Avatar de Wiliam Tchango (depuis Yaoundé)
Wiliam Tchango est coordonnateur de la rédaction Afrique Centrale à Africafootunited.com. Journaliste camerounais spécialiste du sport et précisément du football, il parcourt depuis 2008, les stades camerounais et africains pour suivre sa passion. Son riche parcours l'a déjà mené dans plusieurs rédactions camerounaises et africaines et à couvrir plusieurs grands rendez-vous sportifs africains.
Nos recommandations: