Biles

Justice: Des gymnastes victimes d’agression sexuelle dont Biles témoigneront au congrès sur l’affaire « Larry Nassar »

Publié le : / Par

Demain mercredi au congrès des ratés de l’enquête du FBI sur les agressions sexuelles faites par Larry Nassar (ex-médecin de l’équipe féminine de gymnastique des USA), certaines gymnastes américaines comme Simone Biles, McKayla Maroney, Maggie Nichols et Aly Raisman seront toutes présentes pour témoigner.

Larry Nassar est en prison à vie pour avoir été condamné en 2017 et 2018 pour plusieurs délits graves. Mais il a fallu un long feuilleton avant de procéder à son arrestation, puis à sa condamnation. La commission judiciaire du Sénat a estimé que le FBI avait été trop léger face aux différentes accusations qui pesaient contre Larry Nassar. La raison évoquée est qu’il était sans preuve. « Malgré la nature extraordinairement sérieuse des accusations et la possibilité que M. Nassar poursuive ses agissements, les hauts responsables du FBI à Indianapolis ont échoué à répondre avec le grand sérieux et l’urgence que (les accusations) méritaient, ont fait des erreurs nombreuses et fondamentales en y répondant et ont violé de multiples règles du FBI », dit le rapport.

D’après le site d’informations canadien La Presse, pendant vingt ans, Larry Nassar a agressé sexuellement plus de 250 gymnastes (surtout mineurs) au sein de la Fédération de gymnastique et à l’université d’État du Michigan où il avait travaillé. Parmi ses victimes, figure Simone Biles, l’étoile montante de la gymnastique mondiale.

Pendant tout ce temps, les responsables du FBI de Indianapolis ont banalisé les plaintes et ont même bouclé l’enquête. Il a fallu attendre mai 2016 pour que le bureau du FBI rouvre l’enquête suite à une nouvelle accusation venant de la Fédération de Los Angeles.