Journées FIFA: Covid-19 et confusion

Après un an d’inactivité, plusieurs sélections notamment africaines reprendront du service durant les journées FIFA de ce mois d’octobre sans certains éléments de leur effectif en raison de la Covid-19 (Coronavirus). Mais qu’en sera-t-il lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2022 ? La confusion est déjà dans les têtes du public […]

Avatar de nassim67kouba Par 07/10/2020 - 20:19
Journées FIFA: Covid-19 et confusion

Après un an d’inactivité, plusieurs sélections notamment africaines reprendront du service durant les journées FIFA de ce mois d’octobre sans certains éléments de leur effectif en raison de la Covid-19 (Coronavirus). Mais qu’en sera-t-il lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2022 ? La confusion est déjà dans les têtes du public sportif, des acteurs et des dirigeants.

Moya Dia

La Covid-19 a bouleversé les habitudes. Plusieurs sélections nationales africaines, européennes, asiatiques et sud-américaines seront à l’épreuve du coronavirus durant les journées FIFA, désormais ouvertes par des matchs amicaux.Entre respect de l’isolement et des cas de Covid-19 avérés notamment au Sénégal (Sadio Mané), France (Andrien Rabiot), Suisse (Xherdan Shaqiri), les sélectionneurs nationaux doivent s’adapter à la situation. D’énormes restrictions au niveau des États empêchent la libre circulation des personnes par voie aérienne Le sélectionneur belge, Roberto Martinez en a déjà payé les frais. Alors que ses pions joueront la Côte d’Ivoire jeudi, il sera contraint au turn-over puisque la plupart des cadres (Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne, Youri Tielemens…) n’ont pas encore rallié la Belgique.

En Amérique du Sud, les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 démarrent ce week-end. L’Argentine a dû s’en remettre à la bonne foi de Leo Messi pour avoir son groupe au complet. Alors que certains de ses coéquipiers devraient subir les procédures au niveau des vols aériens, le capitaine argentin a mis son jet privé à la disposition d’une grande partie du groupe pour rejoindre l’Albiceleste à Buenos Aires.

Pour ne pas arranger les sélections, la FIFA a récemment pondu un communiqué qui autorise les clubs à conserver leur joueur si « une quarantaine d’au moins cinq jours est obligatoire à compter de l’arrivée » sur le lieu « où est sensé se disputer le match de l’équipe nationale » du joueur ou sur le lieu du club de celui-ci à son retour.

Dans la foulée, la Ligue nord-américaine de foot (MLS) a fait savoir aux fédérations paraguayenne et péruvienne que leurs joueurs ne seront pas libérés pour les éliminatoires du Mondial afin de préserver leur santé. Bonne volonté ? ou refus intentionnelle ?

En plus de l’ivoirien, Evrard Kouassi, bloqué en Chine par Wuhan Zall, le ghanéen Mohamed Kudus, le burkinabè Lassina Traoré et les marocains Zakaria Labyad et Noussair Mazraoui n’ont pas été autorisés à rejoindre leur sélection nationale respective.

Il nous parait beaucoup plus clair pour savoir déjà sous quel visage se présentera les sélections africaines le mois prochain des éliminatoires de la CAN 2022 du Cameroun.

Et les supporters dans tout ça ? Au cours de cette période assez trouble, les fans ne pourront pas voir leurs stars, assister au spectacle alors qu’ils n’ont rien à voir avec ce cirque. C’est vraiment insupportable. Ces clubs et Fédérations ne se cachent-ils pas derrière la Covid-19 pour se justifier ?

Toute la responsabilité revient-ele à la FIFA, l’instance mondiale du football ?

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: