JOUEURS ET SUPPORTERS DU MC ALGER TOMBENT DANS UN TRAQUENARD À BORDJ BOU ARRERIDJ: 16 BLESSÉS CHEZ LE DOYEN!

Publié le : / Par

 

hachoud.jpg JOUEURS ET SUPPORTERS DU MC ALGER TOMBENT DANS UN TRAQUENARD À BORDJ BOU ARRERIDJ: 16 BLESSÉS CHEZ LE DOYEN!

Plusieurs joueurs et des supporters du Mouloudia d’Alger ont  été agressés hier, dont le capitaine Abderrahmane Hachoud par une arme blanche, à l’issue du match ayant opposé à Bordj-Bou-Arreridj le CABBA au MCA, et remporté par les Algérois.Nous n’avons pas d’informations sur la nature ni la gravité de la blessure de Hachoud,  mais une photo postée sur les réseaux sociaux montre le joueur dans un mauvais état. Une autre source indique que Hachoud n’a pas été agressé à l’arme blanche, mais a été égratigné au bras et à l’aine par des supporters Bordjiens lorsqu’il a essayé de leur échapper. Des photos également postées sur des pages Facebook des supporters du doyen des clubs algériens montrent un envahissement de terrain des fans du CABBA après le coup de sifflet final de l’arbitre. Ces mêmes sources évoquent des blessures occasionnées à d’autres joueurs du MCA.

Les Joueurs Sous le Choc !_

Sur des images diffusées par des chaînes de télévision algériennes privées filmées dans les vestiaires du MCA, on voit plusieurs joueurs blessés, tek que Azzi, ou sous le choc, à l’image de Benathmane et du Malien Dieng et Demou . Outre, la capitaine Hachoud, Benarous et Bourdim ont été blessés à divers degrés. Dans des déclarations, le directeur sportif Kamel Kaci-Saïd a déclaré que 16 personnes de la délégation du MCA ont subies des blessures. Il a ajouté qu’il allait saisir la LFP pour demander le report du match du Mouloudia de la prochaine journée. Il a même évoqué un probable retour du MCA au stade Omar Hammadi de Bologhine.

Des Incidents similaires à Saida en 2012

La violence dans les stades algériens n’a jamais été éradiquée par les autorités, malgré des incidents très graves, notamment l’agression à l’arme blanche dont a été victime le joueur Abdelkader Laifaoui en avril 2012 à Saïda après un match MCS-USMA. Des incidents mineurs sont régulièrement signalés, mais en vain les sanctions ne dissuadent pas leurs auteurs. Il y a quelques semaines seulement et toujours à Bordj-Bou-Arreridj, le match CABBA-AS Ain-M’lila a failli ne pas se dérouler après que l’autobus de l’équipe visiteuse ait été la cible  de jets de pierres et d’autres projectiles. Il va falloir que les sanctions soient plus fermes et plus lourdes de la par de la FAF et de la LFP pour espérer endiguer cette flambée de violence avant qu’il n’y ait mort d’hommes sur les terrains de football. Les supporters doivent comprendre que le football n’est qu’un jeu, où il un vainqueur et un vaincu à la fin du match. Et accepter la défaite est l’honneur du perdant!