JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 : Les jeux les plus silencieux de l’histoire des JO

Publié le : / Par

Les Jeux olympiques, événement sportif festif d’unification des sports débutent le 23 juillet prochain. Tokyo va accueillir les meilleurs athlètes pour deux semaines de fête, après un long feuilleton d’incertitudes et de polémiques.

Les Jeux olympiques de Tokyo devraient avoir lieu en 2020. Mais la compétition a été repoussée pour 2021 en raison du coronavirus qui a décimé l’humanité toute entière. Vu le caractère unificateur et rassembleur des olympiades, les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo et le Comité International Olympique (CIO) ont tout mis en œuvre pour programmer l’événement du 23 juillet au 8 août 2021.

Les Jeux olympiques sur fond de polémiques et de discordes

Dès que les JO ont été programmés, beaucoup de voix se sont levées pour s’y opposer. En effet, selon un sondage réalisé, huit japonais sur dix soit 80 % ont refusé catégoriquement le maintien de la compétition. Certains athlètes ont même affiché leur inquiétude quant au maintien des olympiades. Depuis le début du mois de mai dernier, l’Archipel est confronté à une nouvelle vague de contagion. Les hôpitaux sont débordés, on note une saturation pour les cas graves. Malgré la situation inquiétante, les autorités nippones sont restées confiantes et sereines quant-à la gestion de la crise sanitaire.

Les mesures prises pour contenir le coronavirus

Face à l’ampleur de la situation, les autorités japonaises ont pris des mesures urgentes pour contenir la maladie et réduire au maximum son influence. Ainsi, les autorités nippones ont instauré l’état d’urgence dans plusieurs régions du pays. Cette décision a été prise, dans l’espoir de maîtriser complètement le virus, afin d’organiser la compétition dans la quiétude totale. Mais vu l’ampleur de la pandémie, le Japon a prolongé l’état d’urgence ce jeudi jusqu’à la fin des jeux olympiques.

Des Jeux tristement entrés dans l’histoire

C’est inédit, pour une grande première dans l’histoire des olympiades, les jeux olympiques de Tokyo se dérouleront sans spectateurs. L’annonce a été faite ce jeudi par le premier ministre japonais Yoshihide Suga. Cette décision a été prise pour éviter la propagation du virus au Japon. C’est véritablement un coup de massue sur la tête des populations japonaises, qui espéraient vivre depuis les tribunes les épreuves olympiques.

Pour les supporters étrangers par contre, cette décision n’a aucun effet, puisque le Comité International Olympique (CIO) avait préalablement interdit leur arrivée à Tokyo. Une décision qui avait fait grand bruit partout sur la planète. Le jour avant celui de l’annonce de l’organisation des jeux olympiques sans public, les autorités japonaises ont indiqué que le relais de la flamme olympique sur la voie publique n’aura pas lieu. Ce qui n’est jamais arrivé dans l’histoire des JO.

Le public privé des JO, un coup dur pour la compétition

Les autorités japonaises et le Comité International Olympique (CIO) ont fait feu de tout bois pour maintenir les jeux olympiques. Les multiples mesures prises pour faire dérouler la compétition ont pour objectif d’éviter que les infections ne se propagent à nouveau dans tout le Japon, compte tenu de l’impact des nouveaux variants.

Toutes les dispositions ont été prises pour sécuriser la santé des athlètes et du Japon. Toutefois, les Jeux olympiques sans spectateurs, c’est comme une fête sans musique. Cela enlève à la compétition sa magie traditionnelle. Une compétition qui va s’ouvrir malheureusement sous le signe de la discorde. Tokyo sera sans nul doute les jeux les plus silencieux de l’histoire des olympiades.

Un peu plus de 11 000 athlètes de 33 sports vont célébrer la flamme pendant une quinzaine de jours. 51 disciplines et 339 épreuves seront au programme à Tokyo cet été.